Optimiser son épargne en la faisant fructifier grâce à différents placements financiers est l'assurance de réduire ses impôts en échange de l'investissement réalisé. Plusieurs avantages sont à retirer de cet investissement comme le fait de récupérer une partie de celui-ci grâce à la réduction d'impôt « Madelin » ou encore devenir actionnaire d'une société.

Des investissements indirects pour réduire son impôt

Les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP)

Si ce type d'investissement reste plus impersonnel qu'un investissement direct, il possède l'avantage d'être beaucoup moins risqué. La mise est investie dans plusieurs entreprises, lui permettant d'être couverte dans le cas où l'une des entreprises recontrerait des difficultés.

Les Fonds d'Investissements de Proximité sont un support de placement permettant d'investir dans le capital d'une PME. Créés en 2003, ils permettent un investissement faible avec une épargne gérée par un professionnel permettant d'assurer une sécurité renforcée de cette dernière. Un pourcentage majoritaire de l'actif doit être investi dans les PME, avec obligation d'investir dans quatre régions limitrophes avec au minimum 70% de l'actif consacré aux PME de moins de 5 ans.

Si la sécurité de l'investissement est renforcée grâce au FIP, le risque de perte de capital reste néanmoins très important, le risque de fermeture des PME étant supérieur à celui des grandes entreprises. Afin de conserver les avantages fiscaux liés au dispositif Madelin, il est nécessaire de conserver les parts pendant une durée minimale de 5 ans.

Les Fonds Commun de Placement dans l’Innovation (FCPI)

De leur côté, les Fonds commun de Placement dans l'Innovation permettent d'investir au capital des PME européennes innovantes, avec un investissement dans une douzaine de sociétés. L'investisseur a dans ce cas l'obligation de rester dans le Fonds pendant une période minimale de 6 années. Les sociétés concernées par l'investissement sont variées tant au niveau de leur taille que dans le secteur dans lequel elles évoluent. En revanche, l'entreprise doit pouvoir justifier du caractère innovant des produits créés ainsi que d'un besoin financier pour permettre son développement économique.

Depuis 2018, dans le cadre du dispositif Madelin, l’avantage fiscal accordé aux investisseurs est égal à 25% soit une réduction d'impôt maximale de 3000 € pour une personne célibataire, et 6000 € pour un couple.

En investissant dans les FCPI et FIP les particuliers bénéficient de plusieurs avantages : ils investissent dans plusieurs sociétés tout en limitant les risques, déléguent la gestion à des professionnels et profitent d'une réduction d'impôt très avantageuse. Il est également possible de cumuler un investissement en FIP avec un investissement en FCPI sans que cela ne pose aucun problème.

Des investissements directs pour réduire ses impôts

Pourquoi choisir l'investissement direct

En faisant le choix d'un investissement direct, c'est-à-dire sans passer par le biais d'un FCPI ou d'un FIP, vous pouvez choisir par vous-même la société dans laquelle vous pensez qu'il est bon d'investir. C'est à vous que revient la décision de placer votre argent et dans quelle société le placer. Il est également possible de souscrire au capital de votre propre PME si vous en possédez une.

Grâce à l'investissement direct, vous prenez vos propres décisions et êtes responsable des répercussions que celles-ci entraînent, y compris le risque de voir la société dans laquelle vous avez investi faire faillite et donc perdre votre mise.

Il existe plusieurs avantages à investir directement dans une PME, à commencer par le fait d'être maître de ses décisions et choisir les entreprises qui paraissent les plus adaptées. Comme pour un investissement indirect, vous pourrez bénéficier d'un avantage fiscal Madelin très intéressant, équivalant à 25% sur votre impôt sur le revenu.

Miser sur un investissement indirect ?

Les TPE PME ont vu leur croissance augmenter de 2,4 % sur l'année 2018, une croissance favorable à l'investissement Madelin permettant d'investir dans une PME en échange d'une réduction fiscale très intéressante. L'investissement dans les PME se porte particulièrement bien, à condition bien entendu de miser sur les entreprises à fort potentiel, au risque de voir sa mise perdue définitivement.

Selon votre propension à prendre des risques ou non, il pourra être plus facilement envisageable de confier son investissement à un FCPI ou à un FIP. Si tout risque n'est pas écarté, vous disposerez néanmoins de l’expertise de spécialistes amenés à effectuer les meilleurs placements possibles. Sécurité et retour sur investissement seront donc à prendre en compte lors du choix d'investir au travers d'un FIP - FCPI ou d'un investissement direct.

Vous souhaitez en savoir plus sur l'investissement PME ? Contactez nos conseillers financiers.

Jean-Baptiste de PASCAL

Jean-Baptiste de PASCAL

-

Articles relatifs

Vous souhaitez réduire
votre impôt ?

Découvrez de quel montant vous pouvez réduire votre impôt grâce à notre simulateur

Je fais la simulation

Restez toujours informé

Inscrivez-vous à notre newsletter