Il y a FIP et FIP. L’investissement dans un fonds d’investissement de proximité (FIP) permet de réduire son impôt sur le revenu. Et il est encore temps d’y souscrire si vous voulez alléger la note l’an prochain. Le délai court jusqu’au 31 décembre.

En règle générale, l’achat de parts d’un FCPI ou d’un FIP procure une réduction d’impôt égale à 18% du montant net investi, dans la limite de 12.000 euros pour un célibataire, veuf ou divorcé et de 24.000 euros pour un couple marié ou pacsé ayant choisi une imposition commune, après déduction des frais d’entrée. Mais certains FIP bénéficient de par la loi d’une réduction d’impôt nettement supérieure dès lors qu’ils investissent en Corse ou dans les DOM-COM. La réduction d’impôt est alors de 38%. Une sacrée différence !

Un investissement dans un FIP Outre-mer par exemple, d’un montant de 24 000€, permet d’obtenir une réduction d’impôt de 9 120€ et un investissement de 12.000 euros, une réduction de 4 560€.

Pour bénéficier de l’avantage fiscal, il suffit de conserver ses parts au moins cinq ans. En réalité, plutôt sept, voire neuf ans. Les sociétés de gestion ont en effet besoin de plus de temps pour procéder aux investissements, accompagner les entreprises dans lesquelles elles entrent au capital, dégager un retour sur investissement à l’occasion de la vente des titres, d’une introduction en bourse….

La réduction d’impôt sur le revenu ainsi acquise sera restituée en août 2020 après votre déclaration de revenus 2019 que vous aurez remplie en mai.

Au-delà de l’avantage fiscal, acheter des parts d’un FIP peut s’avérer un investissement rentable. L’opération consiste en effet à investir au capital de petites sociétés non cotées, prometteuses car innovantes. Avec, cerise sur le gâteau, une exonération d’impôt sur les plus-values éventuelles réalisées (mais des prélèvements sociaux).

Le rendement peut être conséquent. Mais il n’est pas prévisible au moment de l’investissement car il repose sur les choix opérés par les sociétés de gestion. Autre élément à prendre en compte : le bilan ne peut se faire qu’au terme de l’opération. D’où la nécessité pour l’épargnant de sélectionner une société de gestion reconnue sur le marché. S’agissant des investissements ultramarins, Inter Invest Capital fait partie des meilleures. Présent dans les Dom Com depuis 1991, le Groupe Inter Invest s’est en effet imposé comme le leader du marché pour toutes les opérations de défiscalisation réalisées dans les DOM-COM. En vingt- huit ans, il est devenu le partenaire de plus de 20 000 entreprises ultramarines. Ses collaborateurs basés dans les neuf agences qu’il a ouvertes dans les DOM COM, ont acquis une connaissance « pointue » du tissu local. Ainsi son premier FIP a collecté plus de 26 millions d’euros auprès de 4000 épargnants privés.

Le choix des secteurs dans lesquels la société de gestion investit est également primordial. Elle sélectionne ainsi des secteurs d’activité diversifiés et porteurs tels que les industries du BTP ou le tourisme. Dans son deuxième FIP Outre-mer, ouvert aujourd’hui à la défiscalisation, Inter Invest a sélectionné les meilleures entreprises, en phase de croissance accélérée, situées dans les Antilles, en Guyane, dans les départements de l’Océan indien et les collectivités de l’Océan Pacifique, ce qui ajoute la diversification géographique à la diversification sectorielle. Le tout étant sécurisé par l’acquisition d’obligations convertibles, ce qui permet d’offrir une visibilité améliorée sur le retour des investissements de la participation. Une triple approche qui fait l’originalité d’Inter Invest et lui permet de limiter les risques. 

Jean-Baptiste de PASCAL

Jean-Baptiste de PASCAL

-

Articles relatifs

Vous souhaitez réduire
votre impôt ?

Découvrez de quel montant vous pouvez réduire votre impôt grâce à notre simulateur

Je fais la simulation

Restez toujours informé

Inscrivez-vous à notre newsletter