Tous ceux qui payent de l’impôt se sont déjà demandé au moins une fois s’il n’était pas possible de faire autrement, s’il n’y avait pas des solutions pour réduire ou bien même effacer cette contribution. Nous nous sommes donc donné la mission dans cet article de vous initier à cet art subtil qu’est la défiscalisation. Pour cela, nous allons nous pencher sur 7 astuces vous permettant de bénéficier d’un avantage fiscal conséquent :

Inter Invest propose toute une gamme de solutions de défiscalisation. Faites une simulation en ligne pour calculer le montant de l’avantage fiscal dont vous pouvez bénéficier.

1. L’investissement Girardin

Ce n’est pas la réduction d’impôt la plus médiatisée et pourtant les avantages de cet investissement sont nombreux. En effet, en contrepartie d’une aide que vous apportez à des sociétés ultramarines qui en ont besoin, vous bénéficiez d’un avantage fiscal sous la forme d’un gain sur votre impôt qui peut aller jusqu’à 18%, dès l’année suivant investissement. En savoir plus sur le Girardin.

Chaque fois que vous apportez 100€ vous touchez 118€ sous la forme d’une restitution d’impôt, plutôt simple non ? Vous pouvez à ce titre effacer de 2 500€ à 60 000€ d’impôt ! C’est le couteau suisse de la défiscalisation, il est flexible, réutilisable et performant. En effet, vous pouvez à votre convenance remettre en place chaque année ce dispositif et si vous dépassez votre impôt, vous pouvez réutiliser le montant restant durant 5 ans, plutôt tentant comme avantage fiscal ?

2. La loi Pinel

Vous êtes propriétaire et vous recherchez à développer votre patrimoine immobilier ? Ce dispositif est peut-être pour vous. Grâce à la loi Pinel, vous pouvez déduire de vos impôts jusqu’à 21% du prix d’achat d’un logement neuf dans la limite de 300 000€, et ce, à condition qu’il respecte certaines contraintes.

Vous devez notamment louer votre bien pendant 6, 9 ou 12 ans, pour obtenir un gain d’impôt respectivement de 12, 18 ou 21% du prix d’acquisition.

Le choix est alors de trouver un bien qui correspond à votre objectif de rendement, situation géographique et qualité de construction.

3. Les FIP Outre-Mer (Fonds d’investissements de proximité)

Envie de soutenir les PME françaises et de bénéficier par la même occasion d’un avantage fiscal particulièrement attractif ? À l’instar d’un FIP en métropole qui vous accorde une réduction d’impôt correspondant à 18% du montant investi, le FIP Outre-Mer vous donne 38% en réduction d’impôt. Le plafond d’investissement se situe entre 12 000€ et 24 000€ selon si vous êtes célibataire ou en couple. En contrepartie, votre investissement initial sera bloqué pendant au minimum 5 années. Pour un investissement de 10 000€ vous touchez donc une réduction de 3 800€ l’année suivant votre investissement.

Le montant investi vous est restitué au terme de la durée de blocage avec plus ou moins-value en fonction de la performance du Fonds, il faut donc accepter le risque de perte en capital avant d’investir sur ce type de produit. En savoir plus sur le FIP Outre-mer.

4. Les Dons

Si vous souhaitez aider des organismes d’intérêt général, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt qui peut aller jusqu’à 75% des sommes versées dans la limite de 531€ et 66% au-delà. La générosité n’a pas de limite sauf pour vos impôts ! Vous ne pouvez pas bénéficier de ces avantages fiscaux pour les dons dépassant 20% de votre revenu imposable, l’excèdent peut-être reporter. Découvrez le Fonds de dotation Inter Invest Solidarité Outre-mer.

5. Les dépenses de transition énergétique (CITE)

En cette période de prise de conscience écologique, si vous effectuez des travaux améliorant la performance énergétique de votre logement vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt. Le montant obtenu correspondant à 30% des dépenses engagées, dans la limite de 8 000€ pour un célibataire et 16 000€ pour un couple, plus 400€ par personne à charge dans un période fixée de 5 ans. Toute les dépenses ne sont pas éligibles à cet avantage fiscal, vérifiez donc bien votre situation avant d’engager ce type de dépenses. À noter qu’il est possible de cumuler cette aide avec l’éco-prêt à taux zéro.

6. L’emploi d’un salarié à domicile

Si vous êtes fiscalement domicilié en France et quelle que soit votre situation, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt correspondant à 50% de vos dépenses au titre des services à la personne. La garde d’enfant, le soutien scolaire ou bien les travaux d’entretien de la maison sont par exemple éligibles. La limite de ce dispositif est fixée à 12 000€ de dépense par foyer, avec une majoration de 1 500€ par enfant à charge ou membre du foyer fiscal de plus de 65 ans, dans une limite supérieure à 15 000€. Ce plafond passe même à 18 000€ la première année où vous employez un salarié en direct.

7. Les frais de scolarisation

Vous avez des enfants à charge scolarisés ? Si c’est le cas, vous pouvez prétendre à une réduction d’impôt forfaitaire de 61€ pour un collégien, 153€ pour un lycéen et 183€ si votre enfant suit une formation d’enseignement supérieur. Petite astuce pour ne pas se tromper, il vous suffit de regarder la situation de votre enfant au 31 décembre de l’année d’imposition. Faite cependant attention à ce que votre enfant ne soit pas rémunéré pendant l’année, l’apprentissage et le contrat d’étude vous font perdre cet avantage fiscal.

Julien RUDERI

Julien RUDERI

-

Articles relatifs

Vous souhaitez réduire
votre impôt ?

Découvrez de quel montant vous pouvez réduire votre impôt grâce à notre simulateur

Je fais la simulation

Restez toujours informé

Inscrivez-vous à notre newsletter