Comment investir en Girardin pour défiscaliser avec une rentabilité attractive ?

comment défiscaliser avec le girardin

Les Français se soucient en général de diminuer leur impôt sur le revenu au second semestre, après qu’ils aient reçu leur avis d’imposition indiquant le montant d’impôt à payer au titre des revenus de l’année précédente. La question se pose alors : comment bien défiscaliser ? Investir dans le cadre du dispositif Girardin industriel ou Girardin logement social permet alors d’alléger considérablement la note voire de l’annuler dès l’année suivante.

par Jérôme DEVAUD

-


Comment investir efficacement en Girardin ?

Privilégier la souscription en début d'année

L’économie d’impôt générée par un investissement en loi Girardin est significative. Pourtant, à montant d’investissement égal, il est préférable de défiscaliser en début d'année car le gain peut être encore supérieur. Les opérateurs spécialisés dans la structuration des investissements en loi Girardin proposent en effet un taux de rentabilité supérieur sur les souscriptions réalisées au premier semestre. Comment l'expliquer ?

  1. C'est une manière pour eux d’étaler les investissements effectués dans les DOM-TOM et de répondre tout au long de l’année aux besoins de financement des entreprises en Outre-mer. Et pour ce faire, ils sont prêts à distribuer un rendement supérieur aux investisseurs.
  2. Les projets nécessitant des financement sont naturellement plus nombreux en début d'année. Les places disponibles sont au fur et à mesure réservées par les contribuables qui décident de défiscaliser en début d'année.

S'assurer de la maîtrise des risques de l'opérateur

La différence de rentabilité entre le début et la fin de l’année demeure toutefois moins importante qu’il y a quelques années. Surtout, au-delà du taux de rentabilité, le client doit s’attacher au sérieux de l’opérateur et à la qualité du montage et du suivi de l’opération jusqu’à son terme. En effet, les annonces de rentabilité anormalement élevées trahissent souvent des risques non maîtrisés. Limiter les risques est pourtant primordial afin d'éviter, par exemple, toute remise en cause de la réduction d'impôt par l'administration fiscale.

Enfin, en anticipant son investissement, le contribuable évite de souscrire dans l’urgence de la fin d’année et s’assure de disposer d’opérations disponibles pour bénéficier de sa réduction d’impôt dès l’année suivante.

Quelques rappels sur l'investissement en Girardin

Parmi les dispositifs de défiscalisation, la loi Girardin est une incitation fiscale qui vise les contribuables métropolitains et qui a pour objectif de dynamiser les investissements en provenance de la métropole et à destination de l'Outre-Mer. Les économies ultramarines souffrent en effet d'un certain nombre de difficultés structurelles imputables notamment à leur isolement géographique et à leur insularité. La défiscalisation Girardin, dispositif gagnant-gagnant, apporte une solution intéressante à ces problématiques :

  • L'investisseur bénéficie d'une réduction d'impôt intéressante supérieure au montant investi dès l'année suivant sa souscription ;
  • Il participe au dynamisme de la France d'Outre-mer en finançant des logements sociaux ou du matériel au profit d'une entreprise locale ;

Il s'agit ainsi d'une solution de réduction d'impôt éthique et responsable, à laquelle il est préférable de souscrire en début d'année.

Prorogation de la loi Girardin 

Preuve de sa pérennité et de ses conséquences positives sur l'économie d'outre-mer, le dispositif Girardin a été prolongé et permet ainsi aux contribuables de continuer de réduire leur impôt efficacement. 

Dans le détail, la loi Girardin industriel demeurera appliquée dans les Départements d'Outre-mer (DOM) jusque fin 2020 (selon le chiffre d'affaires des entreprises financées), et sera remplacée progressivement par le crédit d'impôt. Ce dernier remplacera entièrement le volet social du dispositif Girardin à partir de 2018. 

Le crédit d'impôt n'étant pas applicable dans les Collectivités d'Outre-Mer (COM), le dispositif Girardin y restera accessible jusque fin 2025. Une bonne nouvelle pour les COM pour qui les capitaux drainés par cette incitation fiscale permettent de financer de nombreux projets industriels et immobiliers (par ailleurs grands pourvoyeurs d'emplois).


Nos solutions d’investissement vous intéressent ?

Contactez-nous pour en savoir plus