Les déductions d’impôt sont une solution pour réduire sa pression fiscale. Cela consiste à diminuer la base de vos revenus nets imposables.

Quelle est différence entre la réduction et la déduction d’impôt ?

A ne pas confondre avec les réductions d’impôt, les déductions viennent directement s’imputer sur le montant d’impôt à payer. Par exemple, votre foyer a un revenu imposable de 100 000€, si vous avez 10 000€ de déduction d’impôt, votre base taxable sera de 90 000€ (par conséquent, votre impôt diminuera aussi).

Plan Epargne Retraite (PER) et déduction d’impôt

Le PER est un produit d’épargne dont les versements sont déductibles du revenu imposable. L’objectif du PER est de se constituer une retraite complémentaire par le biais d’une rente viagère ou d’un versement de capital, tout en réduisant votre impôt. Le nouveau PER (qui remplace le PERP et Madelin, entre autres) vous permet une sortie à l’âge de la retraite en capital intégralement ou de manière fractionnée, ce qui n’est pas possible avec les anciens plans.

Lorsque vous versez sur un PER, le fonctionnement est le même qu’en assurance-vie. Vous choisissez donc vos supports d’investissement : soit des unités de comptes (actions, obligations par exemple), soit le fonds euros (moins rémunérateur mais aucun risque de perte en capital). Vous capitalisez donc des intérêts. Vous pouvez opter pour une gestion déléguée de votre contrat, dans ce cas-là, vous choisissez votre profil de risque (prudent, équilibré ou dynamique) et un gestionnaire s’occupera de votre contrat. Attention, le capital est bloqué jusqu’à votre départ en retraite (sauf 5 cas spécifiques de déblocage anticipés y compris l’achat de sa résidence principale).

Le PER est une solution accessible à de nombreux investisseurs qui souhaitent obtenir une déduction d’impôt. C’est un investissement sur le long terme. Ce dispositif est particulièrement intéressant pour les travailleurs non-salariés, afin de préparer leur retraite.

Le déficit foncier

Le déficit foncier consiste à louer un bien immobilier et de déduire certaines charges. Celles-ci viennent s’imputer sur les loyers perçus, puis sur le revenu global à hauteur de 10 700€ par an.

Les charges sont liées à la gestion du bien, comme les frais d’agence, la taxe foncière et les charges de copropriété. Les charges liées aux travaux de réparation, d’entretien et de rénovation sont aussi imputables. En ce qui concerne les intérêts d’emprunts, ils sont uniquement déductibles des revenus fonciers, ils ne peuvent pas générer de déficit sur le revenu global. Ces intérêts peuvent être reportés sur les revenus fonciers, pendant les dix années suivantes. Afin de pouvoir réaliser un déficit foncier, l’investisseur doit s’engager à louer le bien en location nue, pendant au moins trois ans, et doit percevoir ses revenus fonciers sous le régime réel.

C’est une solution attractive pour tout investisseur car les prix de l’immobilier sont moins élevés que dans du neuf, qui coute en moyenne 30% plus cher. Le propriétaire est libre de réaliser les travaux qu’il souhaite, sans limite de plafond. Le déficit foncier permet de se constituer un patrimoine et de générer des revenus complémentaires, tout en réduisant son montant d’imposition.

Déduire de ses impôts les pensions versées

Un autre moyen pour réduire sa base imposable, c’est le versement de pensions alimentaires. Vous apportez une aide à un de vos parents, à vos enfants ou à votre ex-conjoint(e) pour subvenir à leurs besoins. Cette personne ne peut pas être membre du foyer fiscal. Attention, vous devez toujours pouvoir justifier vos versements. Le bénéficiaire doit déclarer la pension perçue.

Pour les enfants mineurs, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu : soit le montant fixé de la pension s’il elle résulte de la décision d’un juge, soit les sommes versées correspondant à l’exécution de votre obligation alimentaire s’il n’y pas eu de jugement. Si vous êtes en garde alternée, vous ne pouvez pas déduire de pension car vous bénéficiez d’une majoration de nombre de parts. Pour les enfants majeurs, le plafond de déduction est de 5 947€ par enfant et de 11 894€ si votre enfant est célibataire, chargé de famille, et que vous subvenez seul à ses besoins.

Vous pouvez verser une pension à un ascendant, pour couvrir leurs besoin essentiels (alimentation, logement, santé, etc.). Le montant n’est pas plafonné mais doit être proportionné par rapport à vos revenus. Une pension alimentaire peut aussi être due à un ex-conjoint(e), vous pouvez la déduire si elle répond aux 4 conditions suivantes : vous êtes séparés ou divorcés ou en instance de l’être, vous êtes fiscalement séparés, la pension résulte d’une décision de justice et la pension a un caractère alimentaire.

Obtenir une déduction d’impôt grâce à la loi Monuments Historiques

La loi Monuments Historiques s’adresse aux contribuables ayant une forte imposition. Elle a été mise en place pour préserver et mettre en valeur le patrimoine français, en encourageant et en facilitant l’achat et la rénovation d’immeubles classés. 

L’investisseur peut déduire de son revenu global l’ensemble des charges de restauration et d’entretien du bien, sans aucun plafonnement des montants, dans la limite de trois années de travaux. Il peut également déduire les intérêts d’emprunts.

Le bien doit être conservé pendant au minimum quinze ans, sans obligation de location. Ces immeubles sont très rares et les travaux sont strictement encadrés par le Ministère de la Culture. Ce dispositif est très intéressant pour transmettre son patrimoine car c’est le seul qui permet une exonération totale des droits de succession. C’est un investissement sur le long terme, avec pour objectif de se constituer un patrimoine immobilier prestigieux et qualitatif.

Ces solutions s’adressent plutôt aux contribuables ayant une tranche marginale d’imposition élevée, pour optimiser au maximum l’impact fiscal. Les déductions d’impôt sont particulièrement intéressantes pour les investisseurs ayant atteint leur plafond de niches fiscales. Cela leur permet de bénéficier d’économies d’impôt supplémentaires, en utilisant des solutions non plafonnées. Vous avez tout de même des limites quant aux montants d’investissement sur certains de ces dispositifs. 

 

Hélène BARRE

Hélène BARRE

-

Articles relatifs

Vous souhaitez réduire
votre impôt ?

Découvrez de quel montant vous pouvez réduire votre impôt grâce à notre simulateur

Je fais la simulation

Restez toujours informé

Inscrivez-vous à notre newsletter