Nos clients parlent de nous !

Placement préféré des Français, l’assurance vie est souvent considéré comme le couteau suisse de la gestion de patrimoine. Dans ce guide complet vous trouverez toutes les informations quant au fonctionnement et aux avantages qu’offrent la souscription d’un contrat d’assurance vie.


Sommaire

Comment fonctionne une assurance vie ?

Avant de souscrire à une assurance vie, il est essentiel pour vous de bien comprendre son fonctionnement.

Il faut savoir qu'en 2021, on distingue 4 types de contrat de capitalisation en assurance vie :

Le contrat mono support fonds euros

Si vous avez besoin d'un placement sécurisé, c'est celui-ci qu'il vous faut. En effet, l'intégralité des sommes versées sur ce contrat sont investis en fonds euros. De plus, votre capital sera investi dans des produits qui ne représentent pas de risque tels que les obligations d’entreprise. Quant à la rémunération, elle varie entre 0,5 % et 3 %. Ici, le principal avantage est que l'assureur se porte garant du capital. Cependant, la rémunération n'est pas assez profitable voire insuffisante.

Le contrat multisupport

Il consiste à placer son capital dans des supports différents. Si vous le voulez, vous pouvez sécuriser une partie de l'épargne en la plaçant dans un fond en euros. Quant au reste, ils seront placés dans des actifs financiers plus connus sous le nom d'unités de compte. Comme son nom l'indique, les contrats multisupports sont constitués par différents supports notamment les fonds en euros, les SICAV, le FPCR, et les SCPI. Ainsi, ils vous offrent l'avantage de choisir le support qui vous convient et de bénéficier d'une meilleure performance.

Contrat en unité de compte

Avec un contrat en unité de compte, il faut savoir que le rendement dispose d'un lien étroit avec le marché financier. Ce qui implique que vous courez le risque de perdre l'investissement, en partie ou en entier.

Fonctionnement des versements dans un contrat d'assurance-vie

Il faut savoir que dans un contrat d’assurance vie, on distingue 3 différents types de versements, notamment, le versement périodique, les versements libres, ainsi que le versement unique.

Les versements périodiques

Les versements périodiques permettent de choisir entre un versement mensuel, trimestriel ou annuel.

Les versements libres

Si vous préférez sélectionner vous-même le moment qui vous paraît le plus opportun pour verser de l'argent dans votre assurance vie, ainsi que le montant de ce versement, l'idéal est d’opter pour le versement libre. Cependant, il faut savoir que certains contrats vous imposent un montant minimum de versement.

Le versement unique

Enfin, le versement unique, consiste quant à lui à faire un seul virement sur votre contrat d’assurance vie au moment de la souscription.

Quels sont les avantages de l'assurance vie ?

Si vous faites partie de ceux qui aiment économiser, vous devez connaitre les différents avantages de l'assurance vie.

L'assurance vie est un véhicule de succession

En devenant titulaire d'un contrat d'assurance vie, vous garantissez au bénéficiaire que les sommes versées au contrat lui seront dues, le moment venu. Il est possible de choisir un seul bénéficiaire ou d'en désigner plusieurs. Dans ce cas, le capital sera divisé entre eux. Si le titulaire du contrat ne désigne pas de bénéficiaire, les capitaux versés seront attribués à son conjoint, ou à ses enfants et/ou héritiers, selon une cause stipulée dans le contrat. Si jamais le titulaire n'a pas d'enfants, ses capitaux seront versés à ses héritiers. Ainsi, vous pouvez facilement vous assurer de votre succession grâce à un contrat d’assurance vie.

Un avantage fiscal non-négligeable

Au moment du décès du titulaire du contrat, les fonds versés dans votre assurance-vie ne seront pas soumis à une taxation sur les droits de succession, et ce, dans la limite de 152 000€ par bénéficaire.

Vous souhaitez avoir plus d'informations sur l'assurance vie ?

Comment récupérer l'argent d'une assurance vie ?

Il faut savoir que votre épargne est toujours disponible en cas de besoin ou en cas de force majeure. Pour récupérer l’argent de votre contrat, il existe 3 différents moyens de procéder.

Le premier consiste à effectuer un rachat total, ce qui veut dire que vous retirez en une seule fois tout votre capital. Provoquant ainsi, la fermeture définitive de votre contrat d'assurance. En optant pour ce type de rachat d'assurance vie, vous perdez les avantages fiscaux et tous ceux qui sont relatifs à la succession. Si vous souhaitez souscrire à nouveau à un contrat d'assurance vie, après le rachat total de vos capitaux, il vous faut attendre encore 8 ans pour profiter des avantages fiscaux.

Le second moyen est le rachat partiel de vos capitaux. Si vous avez un imprévu et que vous avez besoin d'argent, vous pouvez récupérer une partie de l'argent du contrat à tout moment. L'autre partie du capital restera investie sur le contrat, de sorte à conserver les avantages fiscaux acquis.

Le troisième et le dernier moyen de récupérer son argent est de transformer votre capital en rente viagère. C'est-à-dire, que votre assureur se charge de vous verser une somme régulière en échange de votre épargne. Et ce, jusqu’à votre décès. Il s'agit donc de recevoir un revenu régulier aussi longtemps que vous resterez en vie.

Est-il bien d'ouvrir une assurance vie quand on est jeune ?

L'assurance peut être un réel atout pour les jeunes qui souhaitent épargner. Alors, même si vous n'avez pas plus de 30 ans, sachez qu'il est important de se constituer un capital pour financer vos futurs projets. Si vous souhaitez vous constituer un capital sur le long terme, ouvrir un contrat d'assurance vie est la solution idéale. Étant donné que l'assurance vie permet d'investir sur différents supports, vous pouvez faire fructifier votre épargne. Ainsi, dès que vous recevez votre premier salaire, n'hésitez pas à opter pour un contrat d’assurance vie qui correspond à vos besoins et à votre profil investisseur.

Saviez-vous que plus le contrat est ancien, plus la fiscalité des rachats d'assurance vie est avantageuse ? En effet, plus votre contrat à une durée de vie importante, plus il vous fera profiter d’avantages fiscaux intéressants au moment du rachat. Pour en savoir plus concernant la fiscalité de votre contrat d’assurance vie vous pouvez vous reporter à notre guide dédié.

En outre, si vous voulez épargner et faire fructifier votre argent sans prendre de risque, ouvrir un contrat d'assurance vie est de rigueur.

En conclusion

L’assurance vie est aujourd’hui le placement préféré des Français avec près d’un ménage sur deux qui en détient une. C’est un contrat d’épargne qui vise à se constituer un capital financier. Le fonctionnement de l’assurance vie permet de répondre à de nombreux besoins patrimoniaux à commencer par la valorisation de votre capital. Vous pouvez utiliser ce support pour vous constituer une épargne financière, obtenir des revenus complémentaires et assurer la transmission de votre patrimoine.


Foire aux questions

Comment débloquer une assurance vie en cas de décès ?

Normalement, le déblocage du capital d’une assurance-vie se présente sous forme d’achat partiel ou total. Mais en cas de décès du souscripteur-assuré, le capital tout comme les gains et intérêts relatifs au contrat, sera attribué au bénéficiaire désigné. Il incombe à ce dernier de compléter les démarches suivantes : présentation de l’héritier auprès de l’assureur, justification du décès de l’assuré (avec envoi de fiche d’état civil), justification de l’identité de l’héritier ainsi que de ses droits à recevoir le capital et présentation de justificatifs fiscaux.

Pourquoi démembrer un contrat d’assurance vie ?

Le démembrement d’un contrat d’assurance vie est nécessaire pour optimiser et minimiser les droits de succession ou de donation d’un bien. Il s’avère bénéfique pour toute personne disposant d’un patrimoine global d’une valeur supérieure aux plafonds d’exonération. Les avantages d’une telle stratégie sont effectivement nombreux, pour ne citer que la possibilité pour l’usufruitier de jouir librement de la quote-part sur le long terme. Pour le nu-propriétaire, l’absence de rente en cours de démembrement est plutôt avantageuse.

Jean-Baptiste de PASCAL

-

Pour approfondir

Vous
recherchez
des solutions d’investissement innovantes ?

Je me renseigne

Découvrir d'autres
thématiques