Nos clients parlent de nous !

Épargner aujourd’hui et profiter sereinement de la vie demain, c’est possible ! Découvrez tous les types d’épargne et choisissez celle qui vous convient.


Sommaire

L’épargne est une partie du revenu qui n’est pas dépensée pendant une période définie. C’est une somme d’argent qui est conservée en vue d’une éventuelle utilisation future. Elle n’est généralement pas détruite aussitôt par une dépense de consommation et peut être gardée sous forme liquide, ou être réinvestie sous forme d’investissement ou de placement. Toutes les personnes actives ou agents économiques peuvent épargner. C’est le cas des entreprises, des ménages ou même de l’Etat. Avant de vous lancer, il est nécessaire de connaître les types et les formes d’épargne, ainsi que les meilleurs placements d’épargne.

Les différentes formes d’épargne

L’épargne est une notion complexe qui nécessite la maîtrise des bases avant de s’y lancer. Elle présente de nombreuses formes qu’il est primordial de connaître afin d’être sûr du choix que vous ferez. Entre épargne classique, épargne solidaire et épargne collective, il y a de quoi réfléchir avant de franchir le cap.

L’épargne classique

L’épargne classique est la forme d’épargne disponible sous forme liquide. Elle est généralement accessible en espèces (or, pièces, billets…). Familièrement appelée bas de laine, cette épargne est déposée à la banque avec la possibilité de dépôt et de retrait instantané. Pour ce faire, l'argent doit être déposé sur des comptes d’épargne et utiliser des supports tels que le Livret A.

L’épargne classique se présente sous deux formes : la première dite « liquide » et la seconde dite « investie ». Dans le premier cas, vous entendrez parler de thésaurisation ou d’épargne de précaution.

Dans le cas d’épargne investie, l’argent est investi dans diverses actions. Notamment via des contrats d’assurance vie, des valeurs immobilières, ou des plans d’actions. Dans tous ces cas, l’argent investi ou épargné génère des intérêts. Autrement dit, l’épargne vous apporte un gain qui varie, entre autres, selon la fiscalité et le niveau de risque du placement.

Les supports utilisés par l’épargne classique jouent un rôle très important :

  • Les placements réglementés et les livrets d’épargne.

Presque toute la population possède un Livret A en 2021. Le taux d’intérêt de ce placement s’élève à 0,5 % depuis février 2020. Malgré cette faible rentabilité, le Livret A reste le placement préféré des français qui le choisisse en tant qu’épargne de précaution.

  • Les placements financiers.

Les institutions bancaires sont de plus en plus nombreuses à encourager leurs clients à choisir une épargne sous forme de placement. Ainsi, ils mettent leur argent en activité. L’objectif étant de réinjecter ces fonds afin de proposer une meilleure rémunération. Mais avant de souscrire à ce type de placement, vous devez être sûr d’avoir pris connaissance de toutes les informations relatives. À savoir, le rendement espéré, le niveau de risque, et l’objectif visé.

L’épargne collective

L’épargne collective regroupe tous les mécanismes d’épargne mis en place par votre entreprise et qui vous offrent des avantages fiscaux. En cas d’insuffisance ou d’absence de cette dernière, les ménages sont obligés d’épargner beaucoup plus à titre individuel.

Ainsi, l’épargne collective regroupe deux catégories de produits : l’épargne salariale et l’épargne retraite que nous détaillerons par la suite. Ces produits permettent aux travailleurs salariés de se constituer une épargne grâce à leur entreprise.

De ces 2 catégories, se distingue 5 dispositifs parmi lesquels :

  • Le plan d’épargne entreprise (PEE) ;
  • Le plan d’épargne interentreprises (PEI) ;
  • Compte épargne temps (CET) ;
  • Le PER d'entreprise collectif ;
  • Le PER d'entreprise obligatoire

L’épargne solidaire

C’est une forme d’épargne qui offre la possibilité aux épargnants de choisir la manière dont ils souhaitent faire fructifier leurs économies. Tout ceci se fait dans le but de soutenir des activités écologiques, l’accès à l’emploi et au logement des personnes en difficultés ou l’entrepreneuriat dans les pays du Tiers-Monde. Elle offre trois possibilités parmi lesquelles :

  • La souscription dans une mutuelle d’assurance, une banque, un produit de partage comme un OVPCM solidaire ou un Livret d’épargne solidaire ou encore un produit d’investissement solidaire tel que, SICAV, FCP.
  • La souscription à un Fonds solidaire,
  • La souscription au capital d’une entreprise solidaire exerçant une activité à forte utilité environnementale et sociale. Cette entreprise doit être non délocalisable et capable de réinvestir ses bénéfices en vue de son développement

Voici un tableau comparatif détaillé. Il présente les avantages de chaque forme d’épargne :

Epargne classique Epargne collective Epargne solidaire
Souplesse de retrait
et de versement
Prise en charge par l’employeur Avantages fiscaux
Disponibilité Constitution d’une épargne retraite Placement profitable et militant
  Fiscalité avantageuse  

Epargne Retraite

L’épargne retraite est un ensemble de contrats d’investissements financiers contractés tout au long de la vie active afin de s’assurer une retraite paisible. En d’autres termes, ce sont les mesures de précaution visant la disposition d’une rente ou d’un capital à la retraite. L’épargne Retraite ou PER est une forme d’épargne dite capitaliste. Elle se divise en trois catégories, le PER d'entreprises collectif, le PER d’entreprises obligatoire et le PER individuel.

En France, l’épargne retraite se constitue à partir des versements périodiques. Les sommes sont gardées jusqu’à ce qu’arrive la retraite et sont versées ensuite sous forme de capital. Mais, chaque membre du foyer fiscal peut décider de souscrire à un ou plusieurs plans. Les versements périodiques peuvent comprendre un montant régulier et fixe. Ou alors, vous pouvez effectuer un versement libre. C’est-à-dire quand vous le voulez et du montant que vous souhaitez épargner.

L’épargne retraite peut être versée sous forme de capital quand vous atteignez l’âge de la retraite. Néanmoins, ce capital ne peut dépasser 20% de la valeur du capital amassé pendant la vie active. Les 80% restants sont versés sous forme de rente viagère.

Si vous achetez une résidence principale, vous avez la possibilité de bénéficier de tout le capital disponible sur le plan retraite.

Le nouveau PER a été mis en application à partir de la loi du 22 mai 2019, portant sur la transformation et la croissance des entreprises. Ce nouveau plan d’épargne retraite propose aux épargnants de nouveaux plans. Notamment :

Des règles communes plus en faveur des épargnants ;

  • Un régime attractif et harmonisé ;
  • La stimulation de la concurrence sur le marché de l’épargne ;
  • La possibilité de faire une épargne retraite en entreprise ou à titre individuel.

Ce nouveau PER présente une multitude d’avantages. Ainsi, les intérêts des épargnants sont mis en avant. Parmi lesquels :

  • La constitution d’une épargne retraite visant la préparation de la retraite. Elle permet de faire des économies sur l’impôt. Par rapport à l’assurance vie, le placement sur le long terme accroît le rendement des placements.
  • Des économies d’impôts. En épargne, les versements volontaires jouissent d’un report d’imposition. À l’entrée, l’économie d’impôt dépend de la tranche marginale d’imposition. Pour une marge à 30 % par exemple, vous ferez une économie d’impôt de 1 500 € si vous effectuez un versement de 5 000 €. Mais, l’épargne accumulée ne sera fiscalisée qu’à la sortie. Les personnes non soumises à l’impôt sur le revenu ont la possibilité d’effectuer des versements en épargne retraite non déductibles.
  • Absence de fiscalité tout au long de la durée de vie du contrat.
  • Possibilité de déblocage anticipé. Vous pouvez si vous le voulez, retirer votre argent plus tôt pour vous offrir une résidence principale. Cette nouvelle forme de PER s'adapte à votre mode de vie. Alors, en cas d’incident inopiné, vous pouvez débloquer votre capital.
  • La possibilité de léguer votre épargne retraite à un ou plusieurs bénéficiaires.
  • Si vous êtes travailleurs non-salariés, vous n’avez aucune obligation d’effectuer un versement annuel minimum.
  • Possibilité de personnaliser la gestion de votre contrat. Elle peut être pilotée, libre ou à horizon. Elle convient à tous les profils sans distinction d’âge. Elle peut être investie par répartition en unités de comptes et en fonds en euros.

Épargne salariale

C’est un dispositif d’épargne collectif mis en place dans certaines entreprises. C’est une prime versée à chaque employé et ce, en fonction des performances de l’entreprise ou en tant que quote-part. Ces deux aspects sont différents car en fonction des performances de l'entreprise, vous entendrez parler d’intéressement. Ce dernier est facultatif. Alors, chaque entreprise décide de sa politique. Il est possible de le percevoir ou de ne pas le percevoir.

En tant que quote-part, vous entendrez le terme participation. Cette dernière est est versée aux salariés en fonction du bénéfice effectué par l’entreprise.

En France, l’épargne salariale se divise en deux branches distinctes : PEE et PERCO.

Le PEE ou le plan d’épargne d'entreprise est un système d’actionnariat salarié ou d’épargne mis en place par une entreprise. Autrement dit, il permet de faire des placements plus ou moins risqués. Il débute sur une décision unilatérale de l'employeur ou par un accord avec les partenaires sociaux. Ce plan a un principe de fonctionnement assez clair. Les salariés peuvent s'ils le veulent, effectuer un versement volontaire que l'entreprise peut décider de compléter par abondement. L’intéressement et la participation peuvent être investis dans le PEE dans les entreprises de moins de 250 employés. Dans tous les cas, l’intéressement est dispensé d’impôt de revenu.

Le plus souvent dans cette épargne, les sommes versées sont investies en Fonds commun de placement d’entreprise (FCPE). Mais, la réglementation permet aussi d'investir en SICAV ou en comptes titres. Les supports du PEE sont variés. Alors, le salarié choisit lui-même le FCPE qui lui convient parmi ces versements :

  • Capital obligatoire ;
  • Capital monétaire ;
  • Fonds garantis ;
  • Capital-actions ;
  • Fonds diversifiés ;
  • Capital action de son entreprise ;

La diversité de ces versements varie selon la situation géographique de l’investissement : zone euro, Amérique, Asie, France…

Comme auprès d'une banque, les choix d’investissement sont tout aussi variés. Mais, les frais sont généralement plus bas car il s'agit d’une négociation entre une entreprise et un banquier. Quoi qu’il en soit, l'entreprise a l’obligation de s'occuper du fonctionnement du plan d’épargne entreprise.

L’actionnariat salarié offre une possibilité d’alimenter un PEE si l’entreprise inclut les salariés dans le capital. Ces employés peuvent bénéficierer  d’un abondement sous forme de décote sur le prix d'achats des actions, ainsi que d'actions gratuites additionnelles. Depuis la loi Breton, toutes ces dispositions sont valides même si les actions ne sont pas cotées en bourse.

Mais dans ce cas, vous serez privé de vos actions pendant 10 ans. Même si l'abondement et la décote représentent un véritable amortisseur en cas de diminution de la valeur des actions de l'entreprise, l’épargne qui est investie sur un seul titre représente un grand risque.

Le plan d’épargne entreprise présente de nombreux avantages aussi bien pour l’entreprise que pour l’épargnant :

Pour l’entreprise :

  • Avantages fiscaux et dispensation de cotisations sociales et de taxes sur le salaire ;
  • Maintien des salariés et création d'une atmosphère sereine au sein de l’entreprise.

Pour l'épargnant :

  • Cadre fiscal avantageux. Notamment, la participation à l'abondement et l’intéressement.
  • Exonération d’impôt sur le revenu pour les potentielles plus-values ;

Le plan d’épargne pour la retraite collectif ou PERCO est un dispositif d’épargne mis en place par décision de l’employeur ou par accord collectif. Ce plan d’épargne permet aux salariés de préparer leur retraite ce, avec l'aide de leur entreprise. Ce dernier s'ajoute aux régimes de retraite obligatoires par répartition.

Il est alimenté par plusieurs types de versements qui sont ensuite répartis sur des placements financiers. Le PERCO est fermé à la commercialisation depuis le 1er octobre 2020. Toutefois, vous avez la possibilité d'effectuer des versements sur les anciens contrats. Toutes les entreprises sont capables de proposer un PERCO à leurs salariés même si ces dernières n'ont pas de PEE. Néanmoins, une condition d’ancienneté d’au moins 3 mois est exigée.

Selon le règlement du plan, l’adhésion des salariés peut se faire par défaut. Dans ce cas, votre adhésion sera confirmée suivant les conditions du règlement. À partir de là, vous disposerez de 15 jours pour refuser le plan si cela est votre souhait. Si vous avez déjà effectué des versements sur votre PERCO au moment de la retraite ou de la préretraite, vous pouvez continuer de le faire.

Mais, ce n'est valide que si vous n’avez pas encore demandé le déblocage de vos droits. En cas de démission ou de licenciement, vous pouvez continuer à effectuer les versements sur votre PERCO si vous le voulez. Mais, vous n'aurez plus droit à l’abondement.

Dans la fiscalité d'un PERCO, l'abondement s’élève à 6 581,76 € maximum. L’intéressement du salarié affecté au PERCO quant à lui, est dispensé d’impôt sur le revenu à la limite de 30 852 €. Les revenus des titres sur le plan sont réinvestis dans le plan. Au cas contraire, ils sont imposables sur les prélèvements sociaux et l’impôt sur le revenu.

Ce système d’épargne présente de nombreux avantages. Parmi lesquels :

Pour l'entreprise :

  • La déduction de la contribution de l’entreprise sur l'assiette de calcul de l’impôt sur les sociétés.
  • Dispositif de fidélisation et de motivation des salariés.

Pour l’épargnant :

  • Possibilité de préparer votre retraite à votre rythme. Ce, avec l'aide de l’entreprise.
  • Cadre fiscal avantageux pour les sommes investies dans le PERCO. Notamment, l'abondement, l’intéressement et la participation.
  • Exonération d’impôt sur le revenu pour les plus-values potentielles.

Épargne immobilière

L’épargne immobilière est l’acquisition d'un bien non pas pour y habiter, mais pour le mettre en location. Elle permet de se faire une épargne immobilière en touchant un loyer chaque mois. Dans ce genre de cas, il est préférable d'opter pour un locataire solvable.

Le plan d’épargne logement et le compte d’épargne logement sont tous deux des produits d'épargne. Ils peuvent permettre l’obtention d'une prime de l’État ou un prêt avantageux pour l’achat d'un bien immobilier ou pour la rénovation de ce dernier.

Le plan d’épargne logement et le compte d’épargne logement présentent quelques différences. Le versement initial pour le PEL est de 225 € alors que celui du CEL est de 300 €. Le PEL a un plafond de 61 200 € et un taux d’intérêt de 1%. Tandis que celui du CEL s’élève à 15 300 € avec un taux d’intérêt de 0,25 %. Les versements du PEL se font de manière régulière et s’élèvent à 45 € par mois. La périodicité de versements du CEL quant à elle, est libre. Le plan d’épargne logement n'offre aucune possibilité de retrait partiel des fonds alors que le compte d’épargne logement si. Cependant, le montant restant dans le compte doit être supérieur à 300 €.

Mais, ces deux produits possèdent la même fiscalité. À savoir, des intérêts imposables aux prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu. Le PEL et le CEL ont un avantage indéniable : ils sont les meilleurs placements pour anticiper l'achat d'un bien immobilier sur du moyen ou du long terme.

L’épargne immobilière inclut plusieurs acteurs pour son bon fonctionnement. Notamment :

Société civile de placement immobilier (SCPI)

La SCPI est un moyen de placement collectif qui rassemble les fonds des investisseurs afin d’obtenir et de gérer un patrimoine immobilier, les épargnants reçoivent par la suite des parts sociales. Dans ce tour d'horizon, 2 types de SCPI se démarquent :

Dans le cas de SCPI à capital fixe, les investisseurs ne peuvent investir que pendant une période déterminée. Ils doivent attendre une période de levée de fonds pour acheter de nouvelles parts et ainsi augmenter la valeur de leurs biens. Ce type de SCPI peut alors s’avérer contraignant car, les investisseurs n'ont pas la possibilité d’acquérir de nouvelles parts quand ils le souhaitent.

La SCPI à capital variable. Elle est plus flexible, car elle permet aux investisseurs de vendre ou d’acheter de nouvelles parts quand ils le souhaitent. Néanmoins, ses statuts fixent des limites de sortie et d'achat.

La Société civile de placement immobilier présente de nombreux avantages. À savoir :

  • L’accessibilité à tous les portefeuilles ;
  • Un placement favorable pour tout type d’investissement ;
  • Taux de rentabilité élevés et stables.

Société civile immobilière ( SCI)

La société civile immobilière est une société dont le but est strictement immobilier et non commercial. Elle est généralement l’association de plusieurs entrepreneurs dans le but de communier la gestion d’un bien immobilier afin de partager les pertes et les bénéfices. Elle encourage en quelque sorte, le partage. On ne parle de SCI que s'il y a association de deux personnes. Elle présente de nombreux avantages. Notamment :

  • Un mode de fonctionnement basé sur la société ;
  • Exonération totale de l’abattement fiscal après 22 ans ;
  • Possibilité de léguer successivement les parts d’une SCI à un héritier.

Organisme de placement collectif en immobilier (OPCI)

L’organisme de placement collectif en immobilier est un placement immobilier généralement utilisé comme remplacement au fonds euros dans les assurances vie. Le fonctionnement d'un OPCI est semblable à celui du fonds FCP et SICAV et est géré par une société de gestion de portefeuille. Le capital investi dans cet organisme n'est pas toujours garanti.

L’OPCI permet aux investisseurs :

  • La distribution régulière de coupons ou dividendes ;
  • La revalorisation de la valeur liquidative.

Pour les épargnants, il permet de :

  • Confier son épargne à des professionnels ;
  • D’allier immobilier et finance ;
  • D’investir votre épargne sur des marchés financiers.

Les meilleurs placements d’épargne

Il existe de nombreux modes de placements d’épargne. En France, plusieurs systèmes sont mis en place pour permettre aux Français d’épargner et de préparer sereinement leur retraite. Parmi ces dispositifs, il y en a deux qui se démarquent : l'assurance vie et l’épargne retraite.

L'assurance vie

Non seulement elle permet de bénéficier d’un cadre fiscal très avantageux, mais elle ne bloque pas l’épargne. Aujourd’hui, de nombreux français en ont fait le placement d’épargne par excellence. L'assurance vie gagne de plus en plus le cœur des français car, elle est facile à transmettre. Les sommes reversées aux ayant droit lors du décès se font hors succession.

Les sommes issues des primes versées par le prescripteur avant ses 70 ans sont transmises au bénéficiaire sans impôt, à hauteur de 152 500 € maximum.

Un contrat d’assurance vie permet de désigner les ayant droit qui percevront le capital après le décès. Pour que cela se fasse dans les meilleures conditions, le propriétaire du contrat doit rédiger une clause bénéficiaire avec minutie. Cette dernière doit être révisée régulièrement afin de se rassurer sur la capacité du bénéficiaire à jouir de cette assurance.

L'assurance vie demeure le placement préféré des français car, elle est assez souple. Elle simplifie les versements programmés et les versements complémentaires qui peuvent être effectués à n’importe quel moment sur une période donnée.

Elle propose une offre financière. Cette dernière permet de diversifier l’épargne grâce à une gamme variée de supports financiers. Ces derniers proposent des profils de gestion, des fonds en euros, des unités de comptes et un support de croissance.

L’assurance vie est donc un placement idéal pour les épargnants qui veulent faire fructifier leur épargne, faciliter leur transmission, préparer sereinement leur retraite et améliorer leur fiscalité.

L’épargne retraite (PER)

L’épargne retraite se classe parmi les meilleurs placements d’épargne. Cette forme d’épargne qui soutient et encourage la population à préparer sa retraite le plus tôt n'est pas en laisse. Après l’assurance vie, le PER occupe la deuxième place. Pourquoi ? L’épargne retraite possède de nombreux avantages aussi bien pour les épargnants que pour les entreprises.

L’une des principales raisons pour lesquelles l’épargne retraite constitue un placement de choix est qu'elle peut garantir un revenu à vie.

Elle protège également les membres de la famille et lutte contre le manque de protection en vous offrant la possibilité de choisir vos bénéficiaires. Le PER vient s’incrémenter à votre revenu pendant la retraite.

Il permet la réduction fiscale car il n'a pas de plafond. Les versements sont déduits en fonction de la tranche marginale d’imposition de celui qui effectue le versement. Chaque versement que vous effectuez sera déduit de votre revenu imposable à hauteur de votre disponibilité fiscale.

À retenir :

Assurance Vie

Epargne retraite

- Diversification de l’épargne

- Ne bloque pas l’épargne

- Avantages fiscaux

- Facilite la transmission

- Simplifie les versement

- Régime attractif

- Stimulation de la concurrence sur le marché de l’épargne

- Possibilité d’épargne retraite à titre individuel

- Règle commune en faveur des épargnants


Foire aux questions

Est-ce que le prélèvement à la source change quelque chose pour les épargnants ?

Depuis le 1er janvier 2019, le prélèvement à la source touche tous les contribuables. Fonctionnaires, indépendants, retraités, chômeurs, salariés ou rentiers, votre taux de prélèvement vous est communiqué à la fin de votre déclaration en ligne.

Même si l’impôt sur le revenu connaît une baisse considérable, les impôts des personnes aisés se verront augmenter.

Combien les français épargnent-ils par mois ?

Selon une étude menée en 2019 par Odexa, les épargnants français peuvent être divisés en deux camps. D'un côté, il y a ceux qui épargnent moins de 50 € le mois. De l’autre, une minorité (15 %), généralement les cadres, parviennent à épargner 200 € chaque mois.

Quel est le livret qui rapporte le plus ?

Le livret qui rapporte le plus est sans aucun doute le livret d’épargne populaire (LEP). Il propose actuellement un taux d'intérêt de 1,25 % par an. Cependant, il est soumis à certaines conditions et est réservé aux personnes avec des revenus modestes.

Quel compte ouvrir pour épargner ?

Le compte à ouvrir pour épargner est le Livret A. De nos jours, il est devenu un support emblématique de l’épargne. Accessible à tous, tout le monde peut posséder un livret ; même les mineurs. Mais, ce dernier devra être géré par les parents.

De plus, c’est un produit qui ne représente aucun risque. Le taux de rémunération est fixé par le gouvernement et le capital est garanti.

Où placer son argent en 2021 sans risque ?

La meilleure façon de placer son argent en 2021 est d'opter pour un placement bancaire avec moins de risques. Comme l’emblématique Livret A qui a une épargne réglementée et un taux d’intérêt de 0,5%.

Jean-Baptiste de PASCAL

-