Nos clients parlent de nous !

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la retraite se prépare dès le début de la vie active. Puis, dès l’âge de 45 à 50 ans, il est recommandé de s’y pencher bien plus attentivement. À ce moment-là, il convient d’effectuer un bilan de sa situation professionnelle et financière. Il faut également s’interroger quant à ses souhaits pour sa retraite et prévoir un montant approximatif des besoins à venir. Comment bien préparer sa retraite ? Toutes les explications à travers notre article.

Préparer sa retraite : faire le point en amont

Prévoir les postes de dépenses à venir

Les retraités ont souvent plus de temps libre pour s’adonner à la pratique de leurs loisirs. Les dépenses liées connaissent généralement une légère hausse. Il en est de même pour le budget santé. En effet, plus l’on vieillit, plus les tarifs de la mutuelle augmentent avec des remboursements de soins plus fréquents. Il arrive également que les personnes âgées aient recours à des services à domicile, augmentant considérablement le budget des dépenses. 

Or, lors de la retraite, les revenus diminuent considérablement. Il convient donc de prendre le temps d’anticiper les dépenses à venir et de mettre en place des solutions qui permettront de combler cette baisse de revenus

Regrouper les documents administratifs importants

Pour préparer correctement sa retraite , il est essentiel de conserver précieusement l’ensemble des documents administratifs relatifs à sa carrière professionnelle (fiches de paie, allocations chômage, indemnités pour congés maladie, etc.). Archiver l’ensemble de ces informations facilite le passage à la retraite ainsi que les échanges avec les différents organismes concernés

Estimer le montant de sa future pension de retraite

Il est possible de réaliser une estimation du montant de sa future pension de retraite selon sa rémunération actuelle et son évolution. Pour ce faire, il est nécessaire d’obtenir un relevé de situation ainsi qu’un relevé de carrière afin de connaître le nombre de trimestres validés. Puis, l’assuré peut s’aider d’un simulateur afin de connaître le montant de sa pension de retraite à venir.

Cette estimation permet d’avoir une meilleure appréciation de ce qui attend le futur retraité. Grâce à elle, il pourra mettre en place différents leviers afin de vivre une retraite sereine.

Élaborer un plan de financement de retraite

En moyenne, une fois à la retraite, les anciens travailleurs perdent entre 25 % et 50 % de leurs revenus. Or, leurs dépenses ne diminuent pas, bien au contraire. Afin de trouver des solutions adéquates, il convient d’élaborer un plan de financement de retraite. Autrement dit, il faut faire le point sur le montant des revenus qui seront perçus au moment de la retraite et de mettre le résultat obtenu face aux dépenses à prévoir.

En règle générale, les retraités préfèrent anticiper et se prévoir un complément de revenu afin d’éviter tout problème financier. De cette manière, les revenus issus des placements réalisés complètent la pension de retraite et permettent au retraité de conserver son mode de vie habituel. 

Définir la stratégie à adopter pour financer sa retraite 

Pour financer sa retraite, le mieux à faire est de se construire une épargne suffisamment solide. L’idéal serait de commencer le plus tôt possible, soit :

  • en réalisant un investissement immobilier locatif  ;
  • en souscrivant à un produit d’épargne à long terme, comme une assurance vie ;
  • en optant pour un produit d’épargne retraite spécifique comme le Plan d’Épargne Retraite (PER), par exemple. 

Ainsi, au moment voulu, le retraité peut bénéficier de revenus complémentaires issus de son investissement locatif. Il peut également prendre la décision de vendre son bien afin de profiter de la totalité du capital, voire de plus-values. S’il avait opté pour le PER ou l’assurance vie, alors il pourra profiter d’une rente mensuelle ou d’un capital. Ces revenus complèteront sa pension de retraite et lui permettront de conserver un certain pouvoir d’achat

Trouver les solutions adaptées pour anticiper sa retraite sereinement

L’assurance vie

L’assurance vie est l’un des placements préférés des Français. Grâce à cette enveloppe fiscale assez souple, il est possible de réaliser ses projets à moyen terme ou de compléter ses revenus à la retraite en faisant fructifier un capital. L’outil est également parfait pour transmettre son patrimoine. 

Concrètement, en ouvrant un contrat d’assurance vie, le titulaire peut y réaliser des versements de manière ponctuelle ou régulière sur différents fonds :

  • des fonds euros, une option sécurisée qui s’adressent aux épargnants qui ne souhaitent prendre aucun risque avec leur épargne ;
  • des fonds en unités de compte, pour les épargnants qui sont à la recherche des meilleurs rendements et qui n’ont pas peur de prendre des risques financiers.

Notez, par ailleurs, que la fiscalité associée aux contrats d’assurance vie est assez avantageuse, puisque le capital transmis aux bénéficiaires désignés n’est pas soumis aux droits de succession dans une certaine limite. Par ailleurs, en  cas de rachat après huit ans de vie du contrat, seules les plus-values d’un montant supérieur à 4 600 € (ou 9 200€ pour un couple marié ou pacsé) par an sont imposées (hors prélèvements sociaux).

Le plan d’épargne retraite (PER)

Le PER est un produit d’épargne créé par la loi Pacte en 2019. Ce contrat offre la possibilité à son souscripteur de constituer une épargne durant sa vie active et d’en profiter au moment de sa retraite. En effet, les sommes disponibles sur un PER sont, en principe, bloquées jusqu’au départ à la retraite de l’assuré. Il existe, néanmoins, des cas de déblocage anticipé (surendettement, fin de l’allocation chômage, achat d’une résidence principale, etc.) qui permettent à l’assuré de disposer des sommes épargnées afin de faire face aux aléas de la vie.

Le PER est souvent recommandé aux Français lourdement imposés. Et pour cause ! Les versements réalisés sur le contrat sont déductibles des impôts. Il s’agit donc de l’enveloppe fiscale idéale pour préparer sa retraite tout en payant moins de taxes. Notez que jusqu’en 2020, il était possible de souscrire à d’autres plans d’épargne retraite comme le PERP, le contrat Madelin ou encore l’article 83. Ces produits n’existent aujourd’hui plus, et ont été remplacés par le PER. 

Le PEA

Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) est exclusivement réservé à l’investissement en actions. Il s’agit donc d’un produit d’épargne un peu plus restrictif, mais il offre pour autant une niche fiscale très attrayante. Investir dans PEA pour préparer sa retraite peut être une bonne stratégie. En revanche, il faut garder en tête que les actions sont des actifs volatils et que le titulaire, même s’il peut profiter de rendements intéressants, investit son épargne sur un placement plutôt risqué. Mieux vaut donc diversifier suffisamment son portefeuille et adopter le bon comportement (respecter le budget risque, rester calme malgré les fluctuations du marché, etc.).

La SCPI

Enfin, le futur retraité peut également envisager d’investir dans une SCPI pour préparer sa retraite et diversifier son patrimoine. Cet investissement demande, en outre, moins de gestion qu’un investissement immobilier traditionnel. C’est, en effet, la SCPI elle-même qui se charge de la gestion locative des biens et qui reverse aux différents associés les revenus locatifs qui leur reviennent. Il s’agit donc d’une excellente alternative à l’investissement immobilier.


Foire aux questions

Quelles démarches pour préparer sa retraite ?

Pour préparer sa retraite, il est nécessaire de :

  • faire le point sur sa situation et ses futurs besoins ;
  • établir un plan de financement et une stratégie adaptée pour financer sa retraite ;
  • réaliser l’ensemble des démarches administratives nécessaires pour toucher sa pension de retraite.
Quand commencer à préparer sa retraite ?

La retraite se prépare dès le début de sa vie active. Toutefois, il convient de s’y pencher plus attentivement dès l’âge de 45 à 50 ans

Comment calculer sa retraite à 62 ans ?

Pour calculer le montant de sa pension de retraite, il est possible de se rendre sur les différents simulateurs proposés par Mon Compte Retraite

Comment épargner à 50 ans ?

Pour épargner à 50 ans, il est possible :

  • d’investir dans une SCPI ;
  • de souscrire à un produit d’épargne (PER, PEA, assurance vie, livrets bancaires, etc.).
Comment faire pour compléter sa retraite ?

Pour compléter sa retraite, le mieux reste de souscrire à un produit d’épargne afin de bénéficier d’une rente viagère ou d’investir dans l’immobilier afin de profiter de revenus locatifs de manière mensuelle.

Jérôme DEVAUD

-

Sommaire


    Contactez-nous !

    Contactez-nous !

    Pour approfondir

    Découvrir d'autres
    thématiques