Nos clients parlent de nous !

En matière de placement, il existe une question fondamentale qui laisse les épargnants perplexes : faut-il investir ou épargner ? Les deux options, en effet, ne répondent pas aux mêmes objectifs. La première solution permet à l’investisseur de faire fructifier un capital. La seconde, quant à elle, offre la possibilité à l’épargnant de mettre son argent de côté tout en espérant en tirer la meilleure rentabilité possible. Et si nous vous disions que finalement, il ne faut pas choisir entre investir ou épargner, mais bien faire les deux en même temps avec des horizons de placement différents ? Explications.

Investir ou épargner : quelles différences entre les deux ?

Investir ou épargner, les deux options permettent à l’épargnant de mettre de l’argent de côté afin de prévoir l’avenir. La seule différence entre ces deux solutions tient à l’horizon de placement dont vous disposez. 

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur le Plan d’Epargne Retraite ?

Épargne : la création d’un capital 

Épargner, c’est se constituer une réserve d’argent que vous prévoyez d’utiliser dans le futur. Finalement, lorsque vous épargnez, vous mettez de l’argent de côté, faisant grossir cette enveloppe d’argent disponible jusqu’à créer un capital. 

Il existe deux sortes d’épargne différentes :

  • l’épargne dite liquide : les sommes mises de côté restent disponibles, et vous pouvez retirer vos fonds à tout moment. L’épargne liquide est souvent déposée sur des livrets d’épargne réglementés, comme le Livret A, le Livret Jeune ou même le LDD  ;
  • l’épargne dite investie : le retrait de votre argent mis de côté n’est pas instantané, mais l’argent n’est pour autant pas bloqué. L’épargne investie peut être déposée sur des plans d’épargne à long terme, des contrats d’assurance-vie ou d’autres placements financiers.

Avec l’épargne, l’horizon de placement est souvent court (inférieur à trois ans). L’argent étant disponible, vous pouvez le récupérer à tout moment pour concrétiser vos projets ou pour faire face aux coups durs

Investissement : faire fructifier son argent

Investir signifie placer son argent, souvent sur du long terme, afin de le faire fructifier. L’objectif est, ici, de générer un bénéfice sur un horizon de temps à moyen ou long terme. Les sommes mobilisées accumulent alors des gains au fur à mesure que le temps passe. Ces gains varient selon le support de placement choisi.

Ainsi, lorsque l’épargnant retire son capital, il peut, dans le meilleur des cas, réaliser des gains, appelés plus-values. À l’inverse, s’il perd de l’argent, il fera une moins-value. 

Investir ou épargner ? Vous l’aurez compris, si épargner n’engendre généralement pas de perte en capital, investir peut vous faire prendre le risque de perdre de l’argent, selon les supports choisis. 

Il existe, en effet, des variations, notamment si vous investissez en bourse, ou sur un contrat d’assurance-vie multisupports, par exemple. Auquel cas, avec la mauvaise stratégie, le risque est de perdre vos économies. En matière d’investissement, il est donc nécessaire d’avoir un comportement adapté à vos besoins et à votre profil risque.

Épargner toutes ses économies : bonne ou mauvaise idée ?

Même si épargner toutes ses économies semble, à première vue, plus sécurisant, passer à l’acte serait une très mauvaise idée. Et pour cause ! L’opération risque de ne pas être rentable. Au vu des taux pratiqués en 2022 sur les livrets réglementés, cette option ne permet pas de faire fructifier votre argent correctement. Il faut, en effet, tenir compte du phénomène de l’inflation. Les intérêts, trop faibles, ne permettent même pas toujours de compenser l’inflation

Ainsi, bien que le capital de votre épargne s’accroisse, votre épargne perd en valeur. En bref, l’argent que vous amassez ne vous permet plus d’acheter certains biens en raison de l’augmentation des prix. 

Épargner est donc intéressant si vous avez pour optique de vous constituer un matelas de sécurité, soit une somme équivalente à trois mois de salaire pour couvrir les dépenses imprévues. Si investir comporte plus de risques, l’opération vous offre néanmoins la possibilité d’espérer obtenir une rémunération plus importante qu’avec de l’épargne. C’est ce que l’on appelle le couple rendement/risque. Là encore, ce serait une erreur d’investir toutes ses économies, au risque de tout perdre. Dans un cas comme dans un autre, l’essentiel est de trouver une stratégie équilibrée, qui correspond à vos objectifs.

Investir ou épargner : que faire et à quel moment ?

Investir ou épargner, finalement, il ne faut pas choisir, mais faire les deux, dans des proportions bien pensées et au bon moment.  

Épargner pour se créer une épargne de précaution 

Comme expliqué précédemment, épargner est la solution idéale pour se créer une épargne de précaution environ égale à trois mois de salaire. De cette façon, vous aurez des fonds disponibles et prêts à être utilisés en cas d’imprévus ou pour financer vos projets à court terme. 

Dans l’idéal, optez donc pour des supports sur lesquels il est possible de retirer les fonds facilement, comme les livrets bancaires, par exemple. Pour savoir quel montant épargner, faites le point sur votre budget afin d’estimer votre capacité d’épargne selon vos revenus

Très souvent, les experts recommandent de répartir les salaires selon la règle de 50/30/20 :

  • 50 % des revenus servent à financer les charges fixes et obligatoires (loyer, transports, assurances, remboursements de crédits, etc.) ;
  • 30 % des revenus servent à financer les dépenses fluctuantes (sorties, coiffeur, shopping, etc.) ;
  • 20 % de revenus doivent financer votre épargne

Investir tôt pour profiter de la capitalisation 

En matière d’investissement, l’idéal est de s’y pencher le plus tôt possible, afin de profiter de ce que l’on appelle la capitalisation. Grâce à ce mécanisme, votre investissement gonflera de manière exponentielle. Les gains récoltés peuvent ensuite, à leur tour, être réinvestis et générer de nouveau des intérêts.

Prenons un exemple. Vous investissez 1 000 € sur un placement financier au taux de rendement moyen de 5 % par an. À la fin de la première année, vous aurez gagné 50 € d’intérêts (1 000 x 1,05), soit un total de 1 050 €. À la fin de la deuxième année, vous aurez gagné 52,5 € d’intérêts (1 050 x 1,05), soit un total de 1 102,05 € sans que vous n’ayez eu à faire quoi que ce soit, et ainsi de suite. Il s’agit du phénomène des intérêts composés, d’où l’intérêt d’investir dès que possible.  

Investir, même des petites sommes 

Enfin, même si investir des petites sommes semble dérisoire, l’important est de commencer à se constituer un capital. Même si vous investissez ne serait-ce qu’un pour cent de votre salaire, l’impact à terme sera conséquent. Plutôt que de voir le phénomène d’investissement comme une charge supplémentaire, il faut le voir comme un changement de fonctionnement de la constitution de votre épargne. 

Ainsi, en reprenant la règle du budget équilibré, plutôt que de faire une répartition en 50/30/20, vous pouvez faire 50/30/19/1 et investir ce dernier pour cent. De cette façon, vous êtes capable d’investir une petite partie de votre épargne sans que cela ait d’impact sur les dépenses quotidiennes. Par la même occasion, vous n’aurez plus à choisir entre investir ou épargner.  


Foire aux questions

Pourquoi investir dans l’immobilier en 2022 ?

Le marché immobilier est très dynamique en France. Certaines villes voient leur attractivité décuplée, et les prix restent abordables. Nue-propriété, investissement locatif, le potentiel de rendement reste particulièrement attractif, et parfois supérieur aux placements financiers.  

Vaut-il mieux investir ou épargner ?

Finalement, plutôt que de choisir entre investir ou épargner, il est préférable de les combiner. 

Où placer son épargne en 2022 ?

Il existe différentes façons de placer son argent en 2022. Vous pouvez ainsi opter pour :

  • les livrets d’épargne bancaires réglementés (Livret A, LDD, LEP, Livret Jeune, etc.) ;
  • l’assurance-vie ;
  • le Plan d’Épargne en Actions (PEA) ;
  • le Plan d’Épargne Retraite (PER), etc.
Jean-Baptiste de PASCAL

-

Sommaire


    Contactez-nous !

    Contactez-nous !

    Pour approfondir

    Découvrir d'autres
    thématiques