Inter Invest Capital, société de gestion agréée par l’AMF, annonce le lancement du FIP Outre-mer Inter Invest n°1 destiné au financement de PME de croissance dans les DOM-COM. Jusque-là réservé aux résidents fiscaux domiens, la loi Egalité réelle Outre-mer du 14 février 2017 a ouvert aux résidents fiscaux métropolitains la possibilité d’investir dans un FIP dédié aux PME ultra-marines et de bénéficier une réduction d’impôt sur le revenu égale à 38% de leurs versements, en contrepartie d’une durée de blocage de 6 ans minimum.

Pour plus d’information sur le FIP Outre-mer Inter Invest N°1, téléchargez la brochure. Pour calculer votre réduction d’impôt, utilisez notre simulateur en ligne.

Le Groupe Inter Invest, partenaire historique des PME ultra-marines

Avec ses 26 ans d’expérience dans le cadre du dispositif Girardin, le Groupe Inter Invest est devenu le partenaire de référence des PME d’Outre-mer. Ses 9 agences localisées sur l’ensemble des DOM-COM lui confère une connaissance pointue du tissu économique ultra-marin. Le Groupe Inter Invest a ainsi participé au financement de plus de 17.000 entreprises basées en Outre-mer et compte 1.46 milliard € d’actifs sous gestion à fin 2016.

En 2015, Inter Invest choisit de renforcer son implication auprès de ces entreprises ; le 1er FIP Inter Invest conseillé et commercialisé par le Groupe est lancé. Le FIP Outre-mer Inter Invest n°1 est le quatrième millésime de la gamme avec pour particularité d’être investi sur l’ensemble des DOM et des COM.

Une réduction d’impôt sur le revenu de 38% 

Jusqu’à présent, le FIP DOM donnait droit à une réduction d’impôt égale à 42% des versements effectués, soit bien plus importante que le FIP de droit commun (18% du montant net investi). Il était cependant réservé aux seuls résidents domiens. Mécaniquement, son développement était limité et la collecte sur ce produit n’a pas dépassé 8M€ en quatre ans [1]. 
 
Seul le FIP Corse offrait aux contribuables métropolitains un taux bonifié à 38%. Ce véhicule a d’ailleurs connu depuis sa création en 2007 un certain engouement auprès des investisseurs (70M€ pour la seule année 2016) bien que le PIB de la Corse soit 6 fois moins élevé que celui d’Outre-mer et que le nombre d’entreprises corses éligibles au dispositif FIP soit bien inférieur à celui des PME ultra-marines.

Aujourd’hui, cette inégalité est levée. Les investisseurs métropolitains peuvent désormais soutenir la croissance des PME ultra-marines et bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu de 38% des sommes investies, en contrepartie d’une durée de blocage minimum de 6 ans et de 9 ans maximum.

Le FIP Outre-mer Inter Invest n°1 ouvre droit à une réduction d’impôt pouvant atteindre 9 120€ pour les personnes mariées ou liées par un PACS et soumises à une imposition commune (soit un investissement de 24 000€ ) et 4 560€ maximum pour les célibataires, veufs ou divorcés (soit un investissement de 
12 000€ [2]).

Un tissu économique dynamique

Avec plus de 5 600 PME rien que dans les DOM, sur un territoire offrant une réelle diversité économique, le Fonds ouvre l’accès à de vastes opportunités d’investissement dans l’ensemble des DOM et des COM. 

Le Fonds réalise ses investissements dans des PME exerçant leur activité sur 3 zones économiques distinctes : l’arc Antilles-Guyane, les départements de l’Océan Indien et les collectivités de l’Océan Pacifique. Il est ainsi en mesure de tirer profit de la profondeur et de la spécificité de chacune d’entre elles.

« En gommant l’inégalité qui subsistait entre les résidents fiscaux domiens et métropolitains, la loi Egalité réelle Outre-mer crée également un nouveau levier de financement des PME des DOM-COM indispensable à leur développement.» précise Jérôme DEVAUD, Directeur Général Délégué d’Inter Invest. 

Une stratégie d’investissement engagée 

Inter Invest Capital est spécialisée dans les opérations de capital-développement en structurant des investissements en fonds propres ou quasi fonds propres dans des PME de croissance. 

Bien que la réglementation impose que l’actif d’un FIP Outre-mer soit investi au minimum à 70 % dans les entreprises ultra-marines , Inter Invest Capital s’est fixé pour objectif de porter ce ratio à 90% . Afin de diversifier le portefeuille du Fonds et d’accroître la visibilité de son rendement, les gérants alloueront, par ailleurs, 50% minimum de l’actif sur des obligations convertibles4.

Le Fonds étant composé d’instruments financiers d’entreprises non cotées, il présente donc des risques spécifiques, notamment de perte en capital et de liquidité.

Le Fonds est ouvert à la souscription des particuliers redevables de l’IR jusqu’au 31 décembre 2018.

[1] Source FEDOM à fin 2015

[2] Hors droits d’entrée

Jérôme DEVAUD

Jérôme DEVAUD

-

Articles relatifs

Réduisez
votre impôt

De quelle réduction d’impôt pouvez-vous bénéficier dès l’an prochain ?

Je fais la simulation

Restez toujours informé

Inscrivez-vous à notre newsletter

Actualités