Nos clients parlent de nous !

Comme pour toutes les institutions, le Trésor Public n’est pas à l’abri de commettre des impairs. Des trop-perçus à votre avantage ou au contraire en votre défaveur doivent être régularisés. Quand doit-on effectuer cette restitution ? Quels sont les impôts qui sont concernés ? Risque-t-on une amende en cas de retard de paiement, de fraude ? Défrichons ensemble ce vaste sujet.


Sommaire

Analysez votre situation pour réduire vos impôts

Parmi les pays de l’Organisation de Développement et de Coordination Economique (OCDE), qui a pour mission de mesurer la qualité de vie des populations, la France se situe en troisième position pour ce qui est de son taux d’imposition. En effet, il était d’environ 44,5% en 2015. En revanche, on constate des disparités entre les sources imposées. Pour ce qui est de l’impôt sur le revenu, la France applique un taux moindre que la moyenne des pays de l’OCDE alors que les prélèvements sur la Sécurité Sociale sont beaucoup plus forts avec près de 17% contre 9% en moyenne dans les autres pays.

On distingue donc les impôts directs perçus par le Trésor Public et les taxes indirectes comme la TVA, les taxes douanières ou encore les taxes sur les produits pétroliers. Pour les premiers, on distingue :

Les impôts sur le Revenu :

Les impôts locaux :

A noter que la taxe d’habitation a vocation à disparaître. Déjà 80 % des Français n’acquittent plus cette taxe. Aujourd’hui, elle ne concerne plus que les foyers les plus riches. Néanmoins, à compter de 2023, elle sera supprimée pour tous.

Qu'est-ce que la restitution d'impôt ?

La digitalisation des services fiscaux ou encore des mesures comme le prélèvement à la source conduisent parfois à des trop-perçus. Le système du prélèvement à la source consiste à déduire directement de votre salaire ou pension votre impôt par l’entremise de votre employeur ou de votre caisse de retraite. Cette opération s’effectue généralement mensuellement afin de lisser l’impôt sur l’année. Si le total des montants déjà prélevés en 2019 est supérieur à votre impôt calculé, le Trésor Public doit vous rembourser le trop-perçu. Si le montant calculé est au contraire inférieur, vous devez régulariser la situation et verser un complément d’impôt sur le revenu.

Simulez votre prélèvement à la source

Les dates clés

Quand est remboursé le crédit d'impôt ?

Vous avez bénéficié de dispositifs avantageux de crédit ou réduction d’impôt ? Qu’il s’agisse de mesures pour la Rénovation de l’habitat, pour l’isolation de combles ou de l’acquisition d’appareils plus économes en énergie comme des pompes à chaleur, des crédits d’impôt vous ont permis de financer ces achats ou ces travaux.

Le remboursement du crédit d’impôt s’effectue en deux temps :

  • Un acompte de 60 % a été crédité par virement bancaire aux bénéficiaires de certains crédits d'impôt le 15 janvier 2021. Il s’agit du remboursement de dépenses effectuées en 2019. Il est à relever que les contribuables nouvellement éligibles à ces avantages fiscaux au titre des frais engagés en 2020 mais n’y ayant pas eu recours en 2019, percevront la totalité de leurs crédits d'impôt durant l'été 2021. Pour ceux dont l’administration fiscale ne disposent pas des coordonnées bancaires, le remboursement s’effectue par voie postale ;
  •  Le solde des 40 % a été déclaré en avril 2021 dans le cadre de la déclaration des revenus et des dépenses réellement engagées en 2020. Pour ce qui est du montant définitif des crédits d’impôt pour lesquels le contribuable est éligible, il fera éventuellement l’objet d’une régularisation à l’été 2021. Elle inclut évidemment le montant de l’avance versée en janvier 2021.
  • Néanmoins, le CITE, Crédit d’Impôt pour la Transition énergétique ainsi que le Crédit d’impôt pour une souscription au capital d’une PME sont remboursés en un seul versement durant l’été 2021. Il faut donc vérifier dans quel cadre vous vous trouvez afin de connaître les dates précises de l’entrée en vigueur de votre remboursement de crédit d’impôt.

Quand reçoit-on le remboursement des impôts ?

Chaque année, l’administration fiscale consacre une période durant l’été pour ajuster les trop-perçus et à les rembourser dans certains cas. En 2021, ce sera à partir du mois de juillet, entre le 13 juillet et le 1er octobre 2021 plus précisément, que le Trésor Public vous restituera le montant indu de votre impôt 2020. Cette opération s’effectue par virement bancaire ou par voie postale si votre centre d’impôt ne dispose pas de vos coordonnées bancaires. Dans ce dernier cas, vous recevrez un chèque du Trésor Public.

Modalités de réclamation

Vous avez constaté un montant erroné pour vos déclarations d’IR, de contribution à l’audiovisuel public, de votre taxe foncière, sur la taxe sur les locaux vacants, votre l’IFI si vous êtes redevable ou sur les prélèvements sociaux. Vous avez la possibilité de déposer une réclamation afin d’en contester la validité.

Différentes options sont envisageables :

  • Une simple rectification pour le cas d’une erreur que vous avez-vous-même commise dans votre avis d'impôt sur le revenu. Pour la corriger, il suffit de vous rendre dans votre espace en ligne et de suivre les modalités. Vous disposez d’une période qui s’étend de début août à fin novembre pour effectuer cette opération. Un correctif intervient par courrier dans un délai de 3 semaines environ ;
  •  Adresser une simple lettre de demande de remboursement sur papier libre en précisant son motif et assortie de justificatifs pertinents. Lors de cette remise de lettre, il convient de ne pas oublier de mentionner ses noms, prénoms et adresse et d’apporter une signature à votre courrier pour en attester l’authenticité ;
  • Vous rendre au guichet du Trésor Public. Votre réclamation sera enregistrée et traitée dans un délai de 3 semaines également ;
  • Joindre le service des réclamations par téléphone en précisant le motif de votre appel. Il faudra ensuite suivre la procédure et envoyer les pièces indispensables au traitement de votre demande.

Pour le cas d’un rejet de votre réclamation, non seulement vous devrez acquitter l’impôt contesté mais vous serez également redevable d’une majoration de 10 % pour paiement en retard.

Taxe d’habitation et taxe foncière

La taxe foncière est employée au financement des régions, de l'intercommunalité et des communes. Quant à la taxe d'habitation, sa suppression progressive entraîne de nouvelles charges au niveau communal, notamment pour la gestion des déchets. Si la taxe d’habitation ne concerne plus que 20% des contribuables locataires en fonction des plafonds de votre revenu fiscal de référence, elle peut donner lieu à des remboursements tout comme la taxe foncière qui vous impose en tant que propriétaire.

Dates et modalités de remboursement trop-perçu 2020

Pour l’année 2021 et comme pour le remboursement d’un trop-perçu 2020 sur votre impôt sur le revenu (IR), l’administration fiscale effectue ces opérations de remboursement de trop-perçu en termes de taxe foncière et de remboursement de trop-perçu de taxe d'habitation entre le 13 juillet et le mois d’octobre 2021. Pour la procédure à suivre, elle est identique à celle décrite précédemment. Vous devez vous référer aux modalités et surtout penser apporter toutes les pièces justificatives nécessaires au dépôt de votre dossier.

Les impôts permettent de financer la santé, l’éducation, la culture ainsi que de nombreux autres secteurs en France. Si l’impôt sur la Sécurité Sociale est majoritaire de façon à alimenter les caisses de retraite, d’autres impôts comme celui sur le Revenu est très important et complètent notre système fiscal. En cas de trop-perçu, la solution est évidemment de demander un remboursement. En suivant les modalités, votre demande est traitée dans des délais assez courts. C’est une procédure assez simple pour vous permettre de récupérer ou de rendre des sommes versées indûment.


Foire aux questions

Que faire si vous avez payé trop d’impôts ?

Après avoir vérifié ces versements indus, il faut suivre la procédure pour un remboursement trop perçu impôts 2020. Votre demande de remboursement trop-perçu 2020 doit toujours être justifiée et vous devez être en capacité de la réclamer.

Quels sont mes droits pour rembourser pour un salaire trop-perçu ?

Si votre employeur a commis une erreur de salaire en votre faveur, il peut exiger le remboursement du trop-perçu. Il doit vous informer et procéder à une retenue sur vos salaires mensuels jusqu’à solder la dette. En revanche, la retenue appliquée ne peut excéder 10 % du salaire net.

Comment savoir si les impôts nous doivent de l'argent ?

Vous pouvez avoir de bonnes surprises en vous rendant sur votre compte personnel. Etant donné que l’administration fiscale ajuste les déclarations d’impôt au mois de juillet, il se peut qu’un solde positif en votre faveur apparaisse. Vous recevrez alors un chèque ou un virement bancaire pour la régularisation de trop-perçu.

Comment modifier son taux de prélèvement à la source ?

La procédure est simple. Il vous suffit de vous rendre dans votre espace personnel Particuliers afin de modifier à la hausse ou à la baisse le taux de votre prélèvement mensuel. Il faut souligner que le taux est valable pour l’année civile. Au terme de l’année 2021, vous pourrez alors agir pour modifier votre taux de prélèvement actuel.

Qui doit payer les impôts en cas de décès ?

Plusieurs cas de figure sont envisageables en fonction de la situation du défunt :

  • Si la personne décédée était célibataire, veuve ou divorcée, il convient aux héritiers d’effectuer la déclaration de revenu pour ensuite acquitter le montant dû au nom du défunt. Il faut noter qu’il est déductible de l'actif successoral, à savoir que vous n’avez pas besoin de l’acquitter pour le cas où la personne décédée disposait de liquidités ou de biens ;
  • Si la personne décédée était mariée ou pacsée, c’est au conjoint survivant d’effectuer une double déclaration : une première pour les revenus perçus par le couple entre le 1er janvier et la date du décès, une seconde pour le survivant pour déclarer ses revenus personnels de la date du décès au 31 décembre.

Il faut noter que votre situation familiale durant l’année du décès vous permet de bénéficier du quotient familial au titre d’époux.

Jean-Baptiste de PASCAL

-

Pour approfondir

Vous souhaitez
réduire votre
impôt ?

Je lance la simulation

Découvrir d'autres
thématiques