En France les impôts peuvent parfois atteindre des montants importants même dans les foyers fiscaux aux revenus moyens. Parmi les solutions qui permettent au contribuable de réduire le montant de son imposition, on trouve les déductions fiscales.

Qu'est-ce qu'une déduction fiscale ?

A ne pas confondre avec les crédits d'impôts, la déduction fiscale ou déduction d’impôt est une somme que l'on peut soustraire à ses traitements et salaires avant l'imposition. Cela concerne les dépenses liées par exemple à son activité professionnelle ou encore à la pension alimentaire versée aux enfants.

Quelles sont les principales déductions fiscales en France ?

Les frais réels :

La déduction des frais réels est celle qui est la plus connue des contribuables. En effet, cela consiste à déduire en fonction du barème imposé par le gouvernement, les frais engagés pour aller travailler. Cette déduction fiscale concerne essentiellement les frais liés aux kilomètres parcourus pour se rendre sur son lieu de travail et à ceux liés à la restauration.
Attention, veillez à bien garder vos justificatifs pour l'administration qui peut vous les demander pour toute vérification de votre déclaration.

Les pensions alimentaires : 

  • le versement d'une pension à son ex-conjoint.e, fixé par le juge lors de la séparation et exclusivement réservé à l'entretien des enfants.
  • le versement d'une pension directement à un enfant majeur qu'il soit rattaché au foyer fiscal, ou non. Dans ce cas, l'enfant bénéficiaire doit lui aussi déclarer la pension versée sur ses propres impôts dans le cas où il fait une déclaration séparée. Une déduction fiscale possible à hauteur de 5 947 € maximum.
  • le versement d'une pension à un ascendant. Comme pour l'enfant, cette somme devra aussi être mentionnée sur la déclaration de la personne, dans la limite de 3 535 €

Les versements sur un produit d’épargne retraite tel que le PER :

Lorsque vous versez sur un PER, le fonctionnement est le même que via une assurance-vie. Vous choisissez donc vos supports d’investissement : soit des unités de comptes soit le fonds euros. Vous capitalisez donc des intérêts. Vous pouvez opter pour une gestion libre ou déléguée de votre contrat, avec au choix, 3 profils de risque (prudent, équilibré ou dynamique). A noter, le capital est bloqué jusqu’à votre départ en retraite (sauf 5 cas spécifiques de déblocage anticipés).

Les déductions fiscales sont tout particulièrement intéressantes pour les investisseurs ayant déjà atteint leur plafond de niches fiscales. Cela leur permet de bénéficier d’économies d’impôt supplémentaires, en utilisant des solutions non plafonnées. Attention, il existe des limites d’investissement propres à chaque déduction fiscale.  

 

Jean-Baptiste de PASCAL

-

Articles relatifs

Vous souhaitez
réduire votre
impôt ?

Je lance la simulation

Restez toujours informé

Inscrivez-vous à notre newsletter