01 56 62 00 55
Site financement - Agences Outre-mer computer Souscription 100% en ligne

Vous souhaitez investir en Girardin ? Voici quels sont les avantages que vous pouvez retirer de ce dispositif de défiscalisation.

Le dispositif de défiscalisation Girardin a été conçu pour encourager les investissements dans les départements et collectivités d’outre-mer (DOM-COM). Son objectif principal est de favoriser le développement économique des régions ultramarines en offrant des incitations fiscales attrayantes aux investisseurs. En effet, ce produit leur permet de bénéficier de réductions d’impôt one shot. Ces dernières sont valables en intégralité dès l’année qui suit le placement. Pour cette raison, le Girardin est souvent perçu comme étant très attractif. Mais qu’en est-il réellement ? Investir en Girardin, est-ce vraiment avantageux ? Toutes les réponses à travers l’article suivant. 

Le cadre du dispositif de défiscalisation Girardin

Le Girardin pour stimuler les investissements dans les DOM-COM

Le dispoitif de défiscalisation Girardin a été mis en place par les autorités françaises dans le but de stimuler l’investissement dans les DOM-COM. 

Il offre aux investisseurs la possibilité de réduire leur impôt sur le revenu (ou leur impôt sur les sociétés dans le cadre du Girardin IS) en échange d’investissements dans des secteurs clés tels que l’industrie, l’agriculture, l’artisanat ou le logement social en outre-mer. 

Cette approche permet aux investisseurs de soutenir ces régions ultramarines (en favorisant la création d’emplois et le développement économique des territoires) et de bénéficier de certains avantages fiscaux notables.

Les 3 volets du dispositif Girardin 

1. Le volet Girardin industriel

Le Girardin industriel est l’une des composantes du dispositif de défiscalisation Girardin. Il encourage les investissements dans du matériel productif neuf mis en location auprès de PME évoluant dans les DOM-COM. 

Notez que le dispositif Girardin industriel se décline lui-même en deux versions différentes avec : 

  • le dispositif Girardin industriel de plein droit pour les projets de moins de 250 000 € ;

  • le dispositif Girardin industriel avec agrément fiscal pour les projets de plus de 250 000 €.

En investissant dans ces secteurs, les contribuables peuvent déduire une partie de leur impôt sur le revenu. En effet, la réduction d’impôt qui leur est accordée peut atteindre jusqu’à 52 941 € (ou 40 909 € pour un investissement en Girardin industriel de plein droit).

2. Le volet logement social du Girardin

Le volet logement social du dispositif Girardin vise à encourager les investissements dans des logements neufs destinés à la location sociale. Les investisseurs peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt substantielle en échange de la mise en location des biens acquis pendant une durée déterminée. 

Cette mesure permet de répondre aux besoins en logements abordables dans les collectivités d’outre-mer tout en offrant aux investisseurs des avantages fiscaux attractifs. En effet, avec le Girardin logement social, la réduction d’impôt offerte peut atteindre jusqu’à 60 000 €.

3. Le volet Girardin agricole

Le volet Girardin agricole encourage les investissements dans le secteur agricole des DOM-COM. Ce dernier tend à soutenir le développement de l’agriculture locale. Le matériel agricole financé est mis en location auprès d’agriculteurs des DOM-COM qui peuvent s’en servir afin d’augmenter ou de varier leurs productions. 

Les agriculteurs des DOM-COM font face à certaines difficultés pour obtenir des prêts ou des aides et développer pleinement leurs activités. Les investissements leur sont donc utiles pour créer des emplois ou générer de la valeur sur les territoires.

Investir en Girardin : est-ce réellement avantageux ? 

Investir en Girardin peut s’avérer avantageux pour le contribuable. Et pour cause, il s’agit d’un dispositif de défiscalisation unique. Le produit accorde une réduction d’impôt one shot à l’investisseur. Les avantages fiscaux sont valables dès l’année qui suit le placement et atteignent des montants supérieurs à la mise de départ (jusqu’à +114 %). 

Autre avantage et non des moindres, le Girardin permet de donner plus de sens à ses placements. Il s’agit, en effet, d’un placement solidaire, éthique et responsable. Les fonds sont utiles aux territoires d’outre-mer qui peuvent s’en servir pour générer des emplois et créer de la valeur. 

Certes, investir en Girardin comporte des risques. Néanmoins, comparé à d’autres dispositifs de défiscalisation qui existent, ce dernier est souvent plus intéressant, comme le montre le tableau ci-dessous. Les montants de réduction d’impôt offerts, notamment, sont souvent plus conséquents.
 

Caractéristiques

Girardin

FIP outre-mer

Pinel outre-mer

Objectif du dispositif

Encourager l’investissement dans les DOM-COM à travers des secteurs clés tels que l’industrie, l’agriculture, le logement social, etc.

Financer le développement des entreprises des DOM-COM en investissant dans des Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) spécialisés dans la région.

Stimuler l’investissement locatif dans le secteur immobilier résidentiel neuf en DOM-COM.

Montant maximum de la réduction d’impôt

Le montant de la réduction d’impôt peut atteindre jusqu’à 114 % des sommes investies avec différents plafonds.

 

Jusqu’à 60 000 € avec le volet Girardin logement social.

Jusqu’à 40 909 € avec le volet Girardin industriel de plein droit. 

Jusqu’à 52 941 € avec le volet Girardin industriel avec agrément fiscal.

Jusqu’à 30 % de réduction d’impôt sur le montant investi par le FIP outre-mer, avec une réduction d’impôt globale plafonnée à 3 600 € euros par an pour un célibataire et 7 200 € euros par an pour un couple soumis à une imposition commune.

En 2023, 21,5 %, 26 % ou 28,5 %, du prix de revient du bien (dans la limite de 300 000 €). En 2024, les taux de réduction d’impôt seront revus à la baisse.

Modalités d’attribution de la réduction d’impôt

One shot : réduction d’impôt valable en intégralité dès l’année qui suit le placement.

Avantage fiscal accordé en une fois.

Avantage fiscal étalé sur 6, 9 ou 12 ans (selon la durée d’engagement de la mise en location du bien).

Spécificité du placement

Investissement direct dans des projets industriels, sociaux ou agricoles dans les DOM-COM.

Investissement indirect dans des FIP outre-mer qui investissent dans des entreprises établies dans les DOM-COM.

Investissement locatif dans des logements neufs respectant les critères du dispositif Pinel outre-mer.

Zones éligibles

Départements et collectivités d’outre-mer (sauf pour le Girardin logement social, uniquement valable dans les COM).

DOM-COM (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, Mayotte)

Certains secteurs des DOM-COM (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, Mayotte)

Durée d’engagement (en années)

Variable selon le volet (de 5 à 10 ans généralement).

Généralement 5 ans.

6, 9 ou 12 ans selon l’engagement de location choisi.

Plafond de ressources du locataire

Variables selon les zones géographiques spécifiques d’investissement.

Aucun plafond de ressources.

Plafonds de ressources spécifiques fixés par la loi en fonction de la composition du foyer et de la zone géographique.

Investir en Girardin : une pratique qui n’est pas sans risque

Comme pour tout investissement, investir en Girardin présente un risque de perte en capital. Les projets dans lesquels les fonds sont investis peuvent ne pas atteindre les résultats escomptés et causer des pertes financières. 

De la même manière, selon le volet choisi (industriel, logement social, agricole, IS), il existe des risques spécifiques. Par exemple, dans le secteur industriel, les risques peuvent inclure des problèmes de production, des contraintes environnementales ou des difficultés économiques que pourraient rencontrer les sociétés exploitantes. Dans le logement social, les risques peuvent inclure des problèmes de gestion locative, par exemple.

Enfin, dans le cadre du Girardin, il existe un risque important de requalification fiscale. Si toutes les consignes légales ne sont pas respectées, l’administration peut annuler tout ou partie de l’avantage fiscal accordé. 

Investir en Girardin : tout ce que vous devez savoir

Jérôme DEVAUD

-

Sommaire


    Découvrir d'autres
    thématiques