Découvrez quelques solutions d’optimisation fiscale parmi les plus populaires auprès des particuliers. En effet, depuis de nombreuses années déjà, les contribuables se sentent assaillis par la lourdeur des taxes et impôts qui pèsent sur leur foyer. Et le sentiment de « ras-le-bol fiscal » qui s’exprime en France aujourd’hui n’en est que la conséquence directe. Néanmoins, les ménages qui paient l’impôt sur le revenu ont la possibilité de réduire sensiblement leur fardeau fiscal grâce à divers dispositifs. Cette « optimisation » est proposée en contrepartie d’un investissement dans l’immobilier ou dans une entreprise, mais aussi dans le cadre de la constitution de l’épargne-retraite.

Pour obtenir de plus amples informations sur les différents dispositifs d’optimisation fiscale accessibles aux contribuables redevables de l’impôt sur le revenu, demandez à être contacté par un de nos conseillers en défiscalisation.

L’immobilier est associé à plusieurs niches fiscales avantageuses !

Placement favori des français, l’investissement immobilier demeure un moyen d’optimisation fiscale efficace tout en permettant la constitution d’un patrimoine. Dans l’objectif de favoriser la construction de logements neufs et la rénovation des biens anciens, les pouvoirs publics ont en effet mis en place de multiples incitations fiscales, accordées à condition de respecter certaines contraintes (durées de location, de détention, plafonds de ressources ou loyers).

La panoplie de dispositifs de défiscalisation immobilière existants est vaste, et s’applique à la plupart des placements réalisables. Par exemple, grâce aux mesures instaurées par la loi Pinel, vous pouvez réaliser un investissement dans un logement neuf en échange d’une réduction d’impôt atteignant jusqu’à 63.000 € sur une période de 12 ans. Si vous êtes davantage intéressés par l’acquisition d’un bien ancien dans un quartier historique, le dispositif Malraux est dans ce cas fait pour vous : la rénovation d’un immeuble classé étant soutenue par une niche fiscale plafonnée à 30.000 € par an ! 

Concernant l’investissement locatif dans un bien meublé, sélectionner une résidence gérée (pour étudiants, touristes ou seniors) vous offre accès à l’avantage fiscal de la loi Censi-Bouvard : 11% de votre investissement est rendu en réduction d’impôt, avec récupération de la TVA payée. Cette niche pourra utilement être complétée par le statut de loueur meublé non professionnel pour bénéficier d’un abattement de 50 % sur vos revenus locatifs...

Mieux encore : tous ces dispositifs cités plus haut peuvent être accessibles au travers d’une société civile de placement (SCPI), qui vous permet de vous affranchir du « ticket d’entrée » ou des investissements minimums à réaliser. Nul besoin de faire partie des ménages les plus aisés... l’optimisation fiscale grâce à un bien immobilier est accessible à tous les ménages assujettis à l’impôt sur le revenu !

Enfin, si vous souhaitez n’avoir aucune gestion et faire l’acquisition d’un bien immobilier neuf avec une décote de près de 40% et que vous avez plutôt en tête désormais de transmettre à vos enfants une partie de votre patrimoine, une dernière possibilité s’offre à vous pour réduire votre imposition avec le démembrement immobilier.

Réduisez vos impôts tout en renforçant votre épargne-retraite

Au-delà de l’immobilier, les particuliers peuvent se constituer un capital en prévision de la retraite, dans le cadre d’un support individuel ou collectif, tous deux encouragés sur le plan fiscal.

Avec un Plan d’Épargne Entreprise (PEE) ou un Plan d’Épargne pour la Retraite Collectif (PERCO), vous n’encaissez pas en tant que salarié de réduction d’impôt sur vos versements, car l’avantage fiscal est acquis par l’employeur déposant des abondements. En revanche, les intérêts des placements ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu dès lors qu’ils sont réinvestis sur le plan. Idem pour les sorties en capital qui, comme les intérêts, sont uniquement assujetties aux prélèvements sociaux ! De leur côté, les travailleurs indépendants peuvent profiter du cadre fiscal proposé par la Loi Madelin, qui rend les cotisations déductibles du bénéfice imposables...

L’ensemble des particuliers (salariés et travailleurs indépendants) ont par ailleurs accès au Plan d’Épargne Retraite Populaire (PERP), sur lequel ils peuvent réaliser des versements défiscalisés sous un plafond annuel. Sans oublier l’assurance-vie bien sûr, dont la fiscalité demeure favorable aux souscripteurs, en dépit de la mise en place du prélèvement forfaitaire unique (PFU).

Une défiscalisation dans le cas d’un investissement productif ou durable ?

Peut-être préférez-vous que votre épargne participe au dynamisme économique du pays ou de votre région, ou bien encore qu’elle serve à financer la transition vers un mode de production plus durable ? Dans ce cas, vous serez heureux d’apprendre qu’une optimisation fiscale est aussi disponible pour les investisseurs ayant un profil comme le vôtre !

En souscrivant à un Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) ou un Fonds Commun de Placement dans l’Innovation (FPCI), un particulier bénéficie d’un avantage fiscal sous la forme d’une quote-part du placement, allant jusqu’à 12.000 € pour un célibataire et 24.000 € pour un couple. En outre, aucune imposition n’est prévue sur les plus-values si les parts sont détenues pendant au moins 5 ans. Vous pouvez sélectionner l’un des deux dispositifs selon vos préférences en sachant qu’un FIP investit dans des PME régionales situées en métropole, en Corse ou en Outre-mer, tandis qu’un FCPI investit dans les entreprises innovantes du pays.

Si elle est connue du grand public pour son aspect immobilier, la loi Girardin propose également des niches fiscales aux particuliers qui investissent dans l’économie des territoires d’outre-mer. Ce « volet industriel » de la loi prévoit une réduction d’impôt pouvant atteindre 40.909 € ou 52.941 € selon la nature du projet. Cette même partie de la loi Girardin permet aux citoyens, engagés contre le réchauffement climatique et pour la protection de l’environnement, de participer à l’effort collectif tout en réduisant leur impôt sur le revenu, via le dispositif Girardin New Energy d’Inter Invest. 

Pour en savoir plus sur les opportunités d’optimisation fiscale, contactez-nous !

Jean Caupin

Jean Caupin

-

Articles relatifs

Vous souhaitez réduire
votre impôt ?

Découvrez de quel montant vous pouvez réduire votre impôt grâce à notre simulateur

Je fais la simulation

Restez toujours informé

Inscrivez-vous à notre newsletter