Nos clients parlent de nous !

Ne vous y trompez pas ! Ce n’est pas parce que depuis septembre s’applique sur vos revenus votre nouveau taux de prélèvement que vous ne pouvez pas réduire l’impôt sur le revenu que vous aurez à acquitter au titre de 2020. Et ainsi obtenir en août prochain un remboursement du trop versé.

3 dispositifs pour réduire votre impôt sur le revenu

Investir au capital d’une PME

Le gouvernement a maintenu la totalité des réductions d’impôt dont vous pouvez bénéficier. Mieux encore, il en a augmenté une. Cette année, si vous investissez au capital d'une pme  ou si vous achetez des parts de fonds communs de placement pour l’innovation ou de fonds d’investissement de proximité (FIP), la réduction d’impôt est égale à 25% du montant de l’investissement réalisé par le Fonds contre 18% de la souscription les années précédentes. Attention donc, au-delà du taux de réduction d’impôt affiché, il convient désormais d’être vigilant sur le montant réellement investi par le Fonds. Par exemple, si un fonds investi 70% des souscriptions, la réduction d’impôt sera donc de 25 x 70% = 17,5% soit un taux effectif inférieur à celui de 2019 !

La réduction d’impôt peut être optimisée encore si, au lieu d’acheter des parts d’un FIP qui investit dans l’Hexagone, on s’oriente vers un FIP outre-mer qui investit au capital de PME situées dans les DOM-COM. La réduction d’impôt grimpe alors à 30% du montant investi.. Seule condition pour en bénéficier : conserver les parts du FIP au moins cinq ans. Avantage supplémentaire : les plus-values réalisées au terme de votre investissement, lorsque les gestionnaires du fonds procèderont au remboursement, sont exonérées d’impôt sur le revenu.

Opter pour le dispositif Girardin

Le gouvernement a également pérennisé jusqu’en 2025 le dispositif Girardin  qui permet de réduire, voire d’annuler son impôt sur le revenu. Créé pour contribuer au développement immobilier ou industriel outre-mer, il s’adresse à tout contribuable qui paie plus de 2.500 euros d’impôt sur le revenu. L’opération qui consiste à participer au financement de projets dans les DOM-COM, permet compte tenu de son régime fiscal dérogatoire, d’annuler jusqu’à 60.000 euros d’impôt. En pratique, le contribuable investit dans une société de portage qui achète des biens industriels ou des logements sociaux qui vont être loués à des entreprises ultramarines à des conditions préférentielles pendant un minimum de cinq ans. En contrepartie de cet apport réalisé à fonds perdus, le contribuable va bénéficier d’une réduction d’impôt supérieur à son investissement initial avec une rentabilité comprise entre 10 et 16%. Autre atout, le contribuable bénéficie de l’intégralité de sa réduction d’impôt l’année qui suit son investissement.

La loi Pinel

Mais il est aussi possible de réduire son impôt sur le revenu pendant plusieurs années tout en se constituant un patrimoine immobilier. En achetant notamment un bien immobilier neuf. C'est le dispositif Pinel . La réduction d’impôt dépend de la durée pendant laquelle on est prêt à louer le bien acheté. Elle s’élève à 12 % du montant de l’investissement pour un engagement de six ans, 18 % pour neuf ans ou 21% pour 12 ans. Elle est répartie sur la durée choisie. Le montant de l’achat pris en compte ne peut toutefois excéder 300.000 euros et le prix au mètre carré 5500 euros. Le logement doit se situer dans une région éligible au dispositif (Paris, Ile de France, grandes métropoles, villes de plus de 50.000 habitants, certaines zones côtières…). Il doit ensuite être loué, dans l’année qui suit l’acquisition, à une personne qui en fait sa résidence principale et dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond et à un montant de loyer qui ne peut excéder un montant défini selon l’endroit où se situe le logement : 17,43 euros le mètre carré (charges non comprises) à Paris et dans 76 communes des Yvelines, des Hauts de-Seine, de Seine-St-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d’Oise, 12,95 euros dans le reste de la petite et grande couronne parisienne, la Côte d’Azur, la partie française de l’agglomération genevoise et 10,44 euros dans les grandes agglomérations. L’achat peut se faire à crédit, ce qui réduit le montant de l’investissement initial et le coût des mensualités est en grande partie, voire en totalité, assumé par les loyers perçus. L’effort d’épargne est ainsi réduit au minimum.

S’ils ne sont pas les seuls à permettre une défiscalisation (pourraient aussi être mentionnés les investissements dans des Sofica, dans des logements anciens avec travaux...), ces trois dispositifs doivent être regardés en priorité.

 

Jean-Baptiste de PASCAL

-

Articles relatifs

Vous souhaitez
réduire votre
impôt ?

Je lance la simulation

Restez toujours informé

Inscrivez-vous à notre newsletter