La loi de finances pour 2020 prévoit des changements pour ce qui est du barème progressif de l’imposition. Cela démarre dès janvier 2020 et concerne directement l’impôt sur le revenu.

En quoi consiste le nouveau barème d’impôt sur le revenu ?

Grâce à la loi de finances pour 2020, une baisse de pas moins de 5 milliards d’euros concernant l’impôt sur le revenu est prévue. Le taux d’imposition de la deuxième tranche d’impôt a été abaissé, passant de 14% à 11% à partir de janvier 2020. Cependant la taille de cette fourchette de revenus pour cette tranche d’impôt est passé de 27 794 à 25 659 euros.

Cela concerne environ 12 millions de foyers. En moyenne, l’économie à envisager est de l’ordre de 350 euros. Cela correspond, pour cette tranche d’impôt, à environ un tiers de l’imposition en moyenne. 

Pour la tranche d’impôt suivante, l’économie moyenne est de l’ordre de 180 euros. Le plafond de revenus est passé de 74 517 à 73 369 euros. En incluant ces foyers aux 12 millions de la tranche d’impôt précédente, c’est un total de près de 17 millions de foyers français qui est concerné. En d’autres termes, les classes moyennes et les revenus modestes sont les premiers à être directement impactés positivement par ce phénomène.

Voici un tableau récapitulant chaque nouvelle tranche d’impôt pour 2020 :

Fourchette de revenu imposable Taux d’imposition

Jusqu’à 10 064 €

0%

Entre 10 065 et 25 659 €

11%

Entre 25 660 et 73 369 €

30%

Entre 73 370 et 157 806 €

41%

Au-delà de 157 807 €

45%

 

Le site de l’administration fiscale a mis en place une simulation d’impôt pour que les contribuables soient en mesure d’évaluer l’influence de cette réduction sur leur imposition. Vous pouvez donc, en quelques clics, savoir dans quelle ampleur vous êtes concerné par cette décision.

Quel est l’objectif de ces modifications sur votre tranche d’impôt ?

Prendre une telle décision n’est pas anodin, et relève d’un objectif clair de la part de l’Etat. L’idée est de rendre l’imposition plus acceptable et plus douce pour les classes sociales qui rentrent dans les tranches imposables. Comme évoqué précédemment, les foyers inclus dans la tranche d’impôt de 11% et dans la tranche d’impôt de 30% pourront réduire le montant de leur imposition. 

La grogne des classes moyennes a atteint son paroxysme notamment lors de l’annonce de réformes comme celles de la retraite. Cette diminution se présente donc comme une réponse de l’exécutif et une proposition pour augmenter le pouvoir d’achat ou la capacité d’épargne des Français.

Comment se calcule l’imposition en 2020 ?

Il existe plusieurs grandes étapes pour calculer son imposition. Il importe notamment de prendre en compte votre tranche d’imposition ainsi que les parts de quotient familial qui s’appliquent à votre foyer. Chaque cas est donc particulier, notamment en fonction du nombre d’enfants à charge.

Les exemples qui suivent ne prennent pas en compte toutes les sources de revenus ni les éventuels avantages fiscaux dont il est possible de bénéficier en France en 2020. Il s’agit d’une base pour vous permettre de comprendre comment fonctionne le calcul effectué par l’administration fiscale.

Quelles sont les étapes pour calculer son imposition ?

Les trois étapes du calcul de votre imposition sont les suivantes : 

  • La division du revenu net imposable par le nombre de parts du foyer
  • L’application du résultat au barème progressif, reporté à votre tranche d’impôt
  • La multiplication du résultat par le nombre de parts de quotient familial

A noter que le prélèvement à la source ne change en rien les modalités de calcul de l’imposition. C’est tout simplement son mode de perception qui est transformé. 

Comment se calculent les parts de quotient familial ?

Les parts de quotient familial se calculent selon la composition de votre foyer fiscal. Cela signifie que les personnes célibataires, veuves ou divorcées sont imposées à partir d’une seule part de quotient familial. Par ailleurs, les couples mariés ou pacsés bénéficient de deux parts de quotient familial.

Tout enfant à charge, ajoute des parts supplémentaires selon la composition du foyer fiscal.

Voici un tableau récapitulant la répartition des parts en question : 

Nombre d’enfants à charge Personne seule Couple
0 1 2
1 1,5 2,5
2 2 3
3 3 4
4 4 5
Par enfant supplémentaire 1 1

 

Notez que si l’un de vos enfants est titulaire d’une carte mobilité inclusion mention invalidité, le foyer bénéficie d’une demi-part supplémentaire.

De fait, un couple marié ayant trois enfants mineurs à charge et touchant à l’année 60 000 € doit donc réaliser la division suivante lors de la première étape du calcul :

60 000 / 4 = 15 000

Le couple concerné dispose de 4 parts, son revenu net imposable doit donc être divisé par quatre. De ce fait, le résultat obtenu est de 15 000 euros.

Comment s’effectue le report sur le barème d’impôt sur le revenu ?

Une fois le résultat de la première étape obtenu, il importe de le reporter sur la tranche d’impôt concernée par les ressources du foyer. Dans l’exemple du couple précédent et de ses trois enfants, la tranche d’impôt en question est celle comprise entre 10 065 et 25 659 €. Comme la première tranche d’impôt s’élève à 10 064 euros, cette portion des revenus du foyer est imposée à 0%. Il reste donc 4 936 euros imposés à 11% sur les 15 000 euros obtenus à l’étape précédente. Or, le nouveau taux d’imposition de la deuxième tranche d’impôt est de 11%. De fait : 

4 936 x 11% = 542,96

Comment multiplier ce report par le nombre de parts fiscales ?

Une fois le résultat de l’étape précédente obtenu, il importe de le multiplier par le nombre de parts de quotient familial. L’objectif est ici d’obtenir le montant exact de l’imposition. Pour rester sur le même exemple, la famille précédemment citée dispose toujours de quatre parts. On a donc : 

542.96 x 4 = 2 171,84

Le foyer fiscal concerné devra donc verser un total de 2 171,84 euros à l’administration fiscale. Il s’agit là du montant de l’imposition brute pour 2020. Il convient de distinguer ce résultat du montant net à payer, qui implique de prendre en compte un certain nombre d’éléments : 

  • La décote en cas de ressources modestes. En 2020, elle correspond à la différence entre 777 euros (pour une personne seule) ou 1 286 euros (pour un couple imposé de manière commune) et 45,25% du montant brut.
  • Le plafond du quotient familial qui pose une limite à la réduction fiscale associée au nombre de parts du foyer.
  • Les réductions fiscales dont le foyer fiscal peut bénéficier. 
  • La contribution exceptionnelle sur les revenus élevés.

A propos du taux de prélèvement à la source

L’administration fiscale procède au calcul du taux de prélèvement à la source en prenant pour base la dernière déclaration de revenus du foyer fiscal. Ce taux de prélèvement concerne l’ensemble des revenus touchés par ce mode de perception :

  • Salaires et traitements
  • Pensions de retraite
  • Revenus de placements
  • Rentes viagères
  • Revenus fonciers
  • Ressources de remplacement
  • Activité non salariée

Il convient de sortir certains éléments de cette base de calcul à savoir les participations et intéressement, les plus-values de cession, ou encore les ressources en provenance de capitaux mobiliers. 

Concrètement, le taux de prélèvement à la source est le pourcentage de l’imposition au regard du revenu net imposable. Cela signifie, pour l’exemple de notre couple : 

2 171,84 / 60 000 x 100 = 3,6

Le taux de prélèvement à la source pour ce couple est de 3,6%. Tous les mois, leurs salaires seront donc prélevés par leur tiers payeur (probablement leurs employeurs respectifs) à hauteur de 3,6%.

Quid pour les tranches fiscales les plus élevées ?

Les foyers dont le revenu imposable se trouve dans les deux autres tranches fiscales, à savoir celles à 41 et 45%, sont sujets à un traitement différent. En effet, la réforme de la loi de finance pour 2020 a abaissé le seuil d’entrée pour chaque tranche d’impôt. Cela signifie que l’économie potentielle est neutralisée par cet abaissement.

Néanmoins, en fonction de la composition du foyer et des salaires perçus, les montants peuvent se voir modifier.

En résumé, la loi de finances pour 2020 vient modifier de manière relativement importante chaque tranche d’imposition pour les contribuables français. Ces derniers, pour les plus modestes et pour les classes moyennes, vont pouvoir bénéficier d’une réduction fiscale intéressante leur permettant d’épargner davantage ou bien d’améliorer leur pouvoir d’achat.

Avec Inter Invest, vous avez les moyens d’optimiser votre fiscalité encore davantage. Nous vous donnons des informations sur les différentes niches fiscales, sur les investissements à réaliser, notamment en immobilier, ainsi que sur les mesures de défiscalisation mises en place par l’Etat. N’hésitez donc pas à parcourir notre site web ni à nous contacter si vous souhaitez en savoir plus sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Jean-Baptiste de PASCAL

Jean-Baptiste de PASCAL

-

Articles relatifs

Vous souhaitez réduire
votre impôt ?

Découvrez de quel montant vous pouvez réduire votre impôt grâce à notre simulateur

Je fais la simulation

Restez toujours informé

Inscrivez-vous à notre newsletter