Nos clients parlent de nous !

En souscrivant à des Fonds Commun de Placement dans l’Innovation (FCPI) ou à des Fonds d’Investissement de Proximité (FIP), vous pouvez profiter d’une réduction d’impôt. L’opération est particulièrement recommandée pour les contribuables fortement imposés. Le taux de réduction d’impôt a, en outre, été bonifié en application d’un décret paru au premier trimestre 2022 et passe à 25 % dès le 18 mars 2022. Ce placement est ainsi idéal pour les contribuables qui souhaitent réduire leur pression fiscale et payer moins d’impôt sur le revenu. FCPI-FIP : quelle réduction d’impôt en 2022 ? Plus de détails dans notre article.

FCPI-FIP : définition

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient de rappeler ce que sont les FIP et les FCPI. Les Fonds Commun de Placement dans l’Innovation (FCPI) ont pour objectif de financer le développement d’entreprises innovantes qui ne sont pas cotées en Bourse Les FCPI s’engagent à investir au moins 70% de leur actif dans des PME à caractère innovant et respectant certains critères d’éligibilité.

Les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP), quant à eux, sont des fonds qui investissent dans des entreprises plus matures et déjà implantées sur le marché. Avec les FIP, la prise de risque est moindre si l’on compare aux FCPI. Les FIP collectent eux aussi des fonds auprès des investisseurs et doivent s’engager à investir au moins 70% des fonds dans des PME non cotées et exerçant leur activité dans une zone géographique choisie par le fonds.   

FIP et FCPI ont ainsi de nombreux points communs, parmi lesquels nous pouvons citer l’avantage fiscal offert aux investisseurs. 

Découvrez comment réduire votre impôt avec un FIP Outre-mer

FCPI-FIP : une réduction d’impôt de 25 % en 2022 

Investir dans un  FCPI ou un FIP en 2022 vous donne droit à une réduction d’impôt de 25 %. Ce taux, déjà appliqué en 2020 et en 2021, a été renouvelé pour cette année par un décret d’application voté en mars 2022. Toutefois, ce taux est valable pour les versements réalisés à partir du 18 mars 2022. Pour les versements réalisés entre le 1er janvier et le 17 mars 2022, le taux de réduction d’impôt qui s’applique est de 18 %

Notez que la réduction d’impôt de 25 % est valable pour :

  • les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI) ;
  • les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) ;
  • l’investissement IR-PME (investissement en direct au capital de PME non cotées)

Les FIP Corse ainsi que les FIP Outre-mer profitent, quant à eux, d’un taux de réduction plus élevé de 30%

Bonne nouvelle, donc, pour les investisseurs qui peuvent profiter d’une remise fiscale bien plus avantageuse. En effet, cela signifie que vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 25 % ou 30% pour les FIP corses et ultra-marins des sommes investies. Vous devez, toutefois, conserver vos titres au minimum cinq ans à compter de la date de souscription (hors cas exceptionnel comme le décès, l’invalidité ou le licenciement).

Comment est calculé le taux de réduction d’impôt ?

Tous les FCPI et FIP ne vous offrent pas le même avantage fiscal. En effet, le taux de réduction d’impôt est calculé selon la part de fonds investis dans l’économie réelle, soit les entreprises effectivement éligibles à ce type de financement. 

Ainsi, si un FCPI ou un FPI investit intégralement ses  fonds dans des d’entreprises éligibles (sociétés innovantes ou PME locales et régionales), vous profitez d’un taux de réduction d’impôt de 25 %. À l’inverse, si l’investissement réel dans les entreprises éligibles est plafonné à 70 %, alors le taux de l’avantage fiscal sera égal à 17,5 % (soit 0,7 x 25 %).

De la même manière, l’avantage fiscal est calculé sur la base d’un investissement maximal de 12 000 € par an pour une personne seule ou 24 000 € pour un couple soumis à une imposition commune. L’avantage fiscal maximal que vous pouvez obtenir est donc de 3000 € ou 6000 € pour les FIP/FCPI et de 3 600€ ou 7 200€ pour les FIP Corse et Outre-mer (sous réserve d’un investissement à 100% du fonds dans les sociétés cibles).

Ces montants passent respectivement à 50 000 € et 100 000 € s’il s’agit d’un investissement en direct au capital d’une PME non cotée éligible. Cela signifie que pour un tel placement, vous pourrez obtenir un avantage fiscal maximal de 12 500 € si vous êtes célibataire ou 25 000 € si vous êtes en couple. 

Focus sur les FIP Corse et les FIP Outre-mer

Comme expliqué précédemment, le montant de la réduction d’impôt accordé à un investissement dans un FIP Corse ou un FIP Outre-mer est plus élevé que pour un investissement dans un FCPI ou un FIP traditionnel. 

Ainsi, le montant de la réduction d’impôt passe à 30 % si vous choisissez de soutenir le développement économique des DOM ou de la Corse par une prise de participation dans de jeunes entreprises dont le potentiel de croissance est important.

Toutefois, le montant de l’investissement retenu pour le calcul de l’avantage fiscal est plafonné à :

  • 12 000 € pour une personne seule ;
  • 24 000 € pour un couple soumis à une imposition commune. 

La réduction d’impôt maximale attribuée est donc de 3 600 € pour une personne seule et 7 200 € pour un couple (sous réserve de ne pas dépasser le plafonnement des niches fiscales   fixé à 10 000 € par an et par foyer fiscal). Et selon le montant réellement investi par le fonds

Les avantages et les inconvénients d’investir dans les FCPI et les FIP 

Les avantages d’investir dans les FCPI et les FIP

Investir dans les FCPI et les FIP présente un avantage considérable qui est la réduction d’impôt offerte au contribuable. Pour rappel, le taux de réduction d’impôt accordé est de 25 % pour un FCPI ou un FPI classique et de 30 % pour les FIP Corse et Outre-mer. Toutefois, il est nécessaire que les sociétés de gestion qui gèrent les fonds investissent en totalité dans des entreprises éligibles à ce type de financement pour que vous puissiez bénéficier du taux de réduction d’impôt maximal. Si cette condition n’est pas respectée, vous profiterez de l’avantage fiscal au prorata du pourcentage d’entreprises réellement investies par le fonds

De la même manière, investir dans une société non cotée en forte croissance est une excellente solution pour diversifier votre patrimoine. Vous pourrez, dans certains cas, profiter de performances élevées. 

Les inconvénients d’investir dans les FCPI et les FIP

Toutefois, en contrepartie de cette réduction d’impôt, vous devez conserver vos titres pour une durée minimale de cinq ans. De la même manière, il existe certains plafonds d’investissement, comme expliqué dans les paragraphes précédents.

En outre, le niveau de risque d’un tel investissement n’est pas nul, mais proportionnel aux performances élevées attendues. Vous n’avez ainsi aucune garantie en matière de rentabilité. Ce placement présente, par ailleurs, un risque de perte en capital, qui peut être partiel ou total.  Enfin, les frais de gestion peuvent être élevés. Prenez donc bien connaissance des conditions qui vous sont proposées avant de réaliser votre investissement. 


Foire aux questions

Qu’est-ce qu’un FIP ?

Un Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) est un Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR) dont l’actif doit être constitué au moins à 60 % dans des PME européennes exerçant leur activité dans une zone géographique précise. Ces dernières doivent, en outre :

  • employer moins de 250 personnes ;
  • réaliser un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros :
  • être soumises à l’impôt sur les sociétés.
Quelle est la durée de conservation d’un FIP ?

Pour bénéficier de la réduction d’impôt, l’investisseur doit conserver ses titres au minimum pendant 5 ans à compter de la date d’acquisition. 

Pourquoi investir dans les FCPI ?

Investir dans les FCPI est un excellent moyen de diversifier son patrimoine, de réaliser des plus-values conséquentes et de profiter d’une réduction d’impôt non négligeable. 

Quels sont les taux de réduction des FIP et des FCPI ?

La réduction d’impôt pour les FIP et les FCPI est de  18 % pour les investissements effectués entre le 1er janvier et le 17 mars 2022. Ce taux est ensuite passé à 25% pour les investissements réalisés à partir du 18 mars 2022, dans les FIP et FCPI. Enfin, l’avantage fiscal accordé atteint les 30 % pour les FIP Corse et les FIP outre-mer.

Comment déclarer les FCPI ?

Les sommes investies dans un FCPI doivent être indiquées dans votre déclaration de revenus. Vous devez donc reporter le montant indiqué sur l’attestation fiscale remise par votre société de gestion sur une déclaration complémentaire n° 2042 RICI dans la rubrique « autres réductions et crédits d’impôt ». 

Jean-Baptiste de PASCAL

-

Sommaire


    Contactez-nous !

    Contactez-nous !

    Pour approfondir

    Découvrir d'autres
    thématiques