Nos clients parlent de nous !

La SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) est un placement immobilier locatif de long terme. Il s’agit d’un support non coté, qui collecte des fonds auprès d’épargnants de sorte à constituer un portefeuille de biens immobiliers (commerces, bureaux, etc.). Aussi connu sous le nom de « pierre papier », cet investissement distribue un revenu potentiel à ses associés. Ce revenu correspond aux loyers perçus au nom de la SCPI et est calculé au prorata des parts de chaque membre. Qu’est-ce qu’une société civile de placement immobilier plus exactement ? Quelles sont les raisons d’investir en SCPI ? Toutes les réponses dans notre article.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Une SCPI est, par définition, une Société Civile Immobilière (SCI) particulière. Pour rappel, la SCPI fait publiquement appel à de l’épargne. En échange des fonds collectés auprès des investisseurs, qui sont généralement des particuliers, elle leur met des parts sociales (au prorata du montant de leurs achats) à disposition. 

La SCPI achète ensuite des immeubles par le biais des fonds collectés puis perçoit des loyers. Une fois que l’ensemble des frais sont payés pour chaque immeuble (entretien, impôts, assurance, frais de gestion, etc.), elle redistribue le résultat aux associés selon le nombre de parts détenu par chacun des membres. 

Notez que les SCPI sont encadrées par un régime juridique strict. Dès lors, chaque société civile de placement immobilier doit respecter certaines conditions avant de proposer des parts au public :

  • rédiger une note d’information qui applique les modalités décrites par l’AMF (Autorité des marchés financiers) ;
  • publier une notice au bulletin d’annonces légales obligatoires ;
  • établir un bulletin de souscription afin de permettre aux acheteurs d’investir dans des parts de SCPI.

Qui peut investir en SCPI ?

Toutes les personnes qui souhaitent investir dans l’immobilier peuvent investir en SCPI. L’investissement en SCPI est, en effet, très accessible et le système n’impose pas aux associés de gérer les bâtiments. Aussi, cet investissement peut être accessible aux investisseurs confirmés ou débutants.

Finalement, les SCPI s’adressent tout particulièrement :

  • aux personnes actives à la recherche d’un placement souple, mais performant pour diversifier leur épargne et se constituer un patrimoine immobilier ;
  • aux retraités à la recherche d’un placement leur offrant des revenus complémentaires.

Avantages et inconvénients de la SCPI

Avantages de la SCPI

Les avantages d’investir en SCPI sont nombreux. En l’occurrence, le coût du ticket d’entrée est faible. Autre atout, l’investisseur n’a pas à se soucier de la gestion des actifs immobiliers de la SCPI. C’est la société de gestion elle-même qui en est responsable. L’investisseur peut donc se délester de cette charge. Enfin, en SCPI, les risques sont mutualisés grâce à la diversité et la multitude de biens détenus.

Inconvénients de la SCPI

La SCPI affiche malgré tout quelques inconvénients, comme sa faible liquidité. Il s’agit d’un produit non coté, qui présente des liquidités moindres comparées aux actifs financiers. Autre inconvénient, l’achat de parts de SCPI entraîne parfois des frais élevés : des frais d’entrée, des frais de gestion annuels et une éventuelle commission lors de la revente. 

Enfin, il existe un risque de baisse de la valeur du placement. Le capital investi dans une SCPI n’est jamais garanti. La valeur des parts de SCPI, en effet, évolue dans le temps, selon la conjoncture économique de l’immobilier.

Différents types de SCPI 

Notez qu’il existe trois principaux types de SCPI :

  • les SCPI fiscales, soit des SCPI qui détiennent un patrimoine immobilier à usage d’habitation. Ces logements s’inscrivent souvent dans le cadre de dispositifs immobiliers permettant aux épargnants de réaliser des économies d’impôts (loi Pinel, dispositif Malraux, etc.) ;
  • les SCPI de plus-values, qui investissent quasiment exclusivement dans l’immobilier d’habitation de sorte à valoriser le patrimoine et à générer des plus-values sur le long terme ;
  • les SCPI de rendement, qui ont pour objectif de distribuer des revenus réguliers aux associés. Elles investissent principalement dans des immeubles à usage commercial (bureaux, commerces, entrepôts, résidences hôtelières, etc.).

Foire aux questions

Comment vendre ses parts de SCPI ?

Dans le cadre d’une SCPI à capital fixe, il est possible de vendre ses parts uniquement si un acheteur se manifeste sur le marché secondaire. Un prix d’exécution est alors déterminé selon la confrontation des ordres d’achat et de vente

Dans le cadre d’une SCPI à capital variable, c’est la société de gestion qui reçoit les ordres des acheteurs et des vendeurs de parts. L’investisseur transmet donc une demande de retrait directement à la société de gestion. Cette vente, néanmoins, doit être compensée par une souscription et est réalisée à un prix de vente préalablement défini par la société de gestion. 

Où acheter des parts de SCPI ?

Vous pouvez acheter des parts de SCPI de différentes manières :

  • auprès de sociétés de gestion ;
  • par le biais d’autres distributeurs comme les banques ou les conseillers indépendants ;
  • via un contrat d’assurance-vie.

Dans tous les cas, les modalités d’achat de parts de SCPI dépendent du type de SCPI (à capital fixe ou variable).

-

Sommaire


    Contactez-nous !

    Contactez-nous !

    Pour approfondir

    Découvrir d'autres
    thématiques